UNIGE document Master
previous document  unige:95563  next document
add to browser collection
Title

Inférences attributionnelles à partir d'imagerie cérébrale : application au viol

Author
Directors
Denomination Maîtrise universitaire psychologie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2017
Abstract L’impact des neurosciences ne cesse de croître notamment dans le domaine pénal. Si elles mettent en avant un fonctionnement cérébral particulier lors d’un délit, ce dernier ne sera pas vu comme résultant d’un choix délibéré. La peine de prison qui en découle devrait être réduite. 155 participants ont lu une vignette présentant le cas d’un viol ainsi qu’une information neuroscientifique comparant l’activité cérébrale des violeurs à celle des non violeurs. Dans un cas, les activations neuronales sont montrées comme étant similaires alors que dans un autre elles sont indiquées comme étant différentes. L’hypothèse étant que lorsque les activations sont différentes, le violeur est perçu comme ne contrôlant pas ses actes et la peine de prison devrait ainsi être réduite. Les analyses montrent un résultat tendanciel chez les hommes, alors que le résultat chez les femmes est inversé. Une explication possible peut être un risque perçu par les femmes de récidive.
Full text
Master (741 Kb) - private document Private access
Structures
Research group Groupe de recherche sur l'influence sociale (GRIS)
Citation
(ISO format)
KNECHT, Natalie. Inférences attributionnelles à partir d'imagerie cérébrale : application au viol. Université de Genève. Maîtrise, 2017. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:95563

12 hits

0 download

Update

Deposited on : 2017-07-21

Export document
Format :
Citation style :