en
Master
French

La résolution d'additions simples chez l'enfant

ContributorsImperatori, Sara
Master program titleMaîtrise universitaire en psychologie
Defense date2016
Abstract

Depuis 40 ans la théorie dominante postule que les additions simples sont résolues à travers des procédures de comptage jusqu'à l'âge de 9 ans et que par la suite il y a un passage vers une récupération en mémoire à long terme du résultat. De nouvelles études ont mis en discussion cela en montrant qu'aussi les adultes utilisent des procédures pour résoudre ces problèmes. La présente étude est une étude longitudinale sur deux ans, visant à tester l'hypothèse que les enfants ne font pas cette transition vers une récupération des faits arithmétiques, mais continuent à utiliser des procédures tout en les améliorant. Nous avons testé des enfants, qui étaient en 5P Harmos la première année de passation, sur une tâche de résolution d'additions composées par deux opérandes à un chiffre. Les résultats soutiennent notre hypothèse et montrent que les enfants entre 8 et 10 ans continuent à résoudre les additions simples à l'aide de procédures. De plus il semble que le niveau de mémoire de travail influence le temps de réponse (TR), mais pas les patterns de distributions des TRs.

fre
Citation (ISO format)
IMPERATORI, Sara. La résolution d’additions simples chez l’enfant. 2016.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelRestricted
Identifiers
  • PID : unige:88800
40views
9downloads

Technical informations

Creation11/10/2016 1:57:00 PM
First validation11/10/2016 1:57:00 PM
Update time03/15/2023 12:54:50 AM
Status update03/15/2023 12:54:50 AM
Last indexation01/29/2024 8:54:39 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack