UNIGE document Doctoral Thesis
previous document  unige:34707  next document
add to browser collection
Title

Le rapport au savoir des enseignants: complémentarité des dimensions épistémique, identitaire et sociale

Author
Directors
Defense Thèse de doctorat : Univ. Genève, 2011 - FPSE 490 - 2011/11/07
Abstract Notre thèse consiste à définir le rapport au savoir comme un processus dynamique (Beillerot, 1989; Charlot et al., 1992) entre trois dimensions inter-reliées: épistémique, identitaire et sociale. Pour soutenir notre thèse, nous avons analysé le contenu du rapport au savoir (dimension épistémique) par le biais des croyances épistémiques (Olafson & Schraw, 2006, 2010; Schraw & Olafson, 2003, 2008) d'enseignants du secondaire et le processus de construction du rapport au savoir (dimension identitaire et sociale) à la lumière des théories des dynamiques identitaires (Bourgeois, 1996, 2006; Higgins, 1987, 1989, 1996, 1997) et des transactions sociales (Schurmans, 1996, 2001, 2007). Nos analyses ont montré, d'une part, que la régulation d'une tension identitaire en lien avec le savoir implique un accord avec le système de croyances épistémiques et, d'autre part, que la régulation d'une tension identitaire en lien avec le savoir s'opère par une modification, totale ou partielle, ou par une préservation des croyances épistémiques initiales.
Keywords Rapport au savoirCroyaces épistémiquesEpistemological beliefsEpistemological world viewDynamiques identitairesSelf discrepancies
Identifiers
URN: urn:nbn:ch:unige-347077
Full text
Thesis (1.8 MB) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research group Formation et organisation (FOR)
Citation
(ISO format)
MORNATA, Cecilia. Le rapport au savoir des enseignants: complémentarité des dimensions épistémique, identitaire et sociale. Université de Genève. Thèse, 2011. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:34707

546 hits

41 downloads

Update

Deposited on : 2014-03-10

Export document
Format :
Citation style :