en
Doctoral thesis
French

Le rapport au savoir des enseignants: complémentarité des dimensions épistémique, identitaire et sociale

ContributorsMornata, Cecilia
Defense date2011-11-07
Abstract

Notre thèse consiste à définir le rapport au savoir comme un processus dynamique (Beillerot, 1989; Charlot et al., 1992) entre trois dimensions inter-reliées: épistémique, identitaire et sociale. Pour soutenir notre thèse, nous avons analysé le contenu du rapport au savoir (dimension épistémique) par le biais des croyances épistémiques (Olafson & Schraw, 2006, 2010; Schraw & Olafson, 2003, 2008) d'enseignants du secondaire et le processus de construction du rapport au savoir (dimension identitaire et sociale) à la lumière des théories des dynamiques identitaires (Bourgeois, 1996, 2006; Higgins, 1987, 1989, 1996, 1997) et des transactions sociales (Schurmans, 1996, 2001, 2007). Nos analyses ont montré, d'une part, que la régulation d'une tension identitaire en lien avec le savoir implique un accord avec le système de croyances épistémiques et, d'autre part, que la régulation d'une tension identitaire en lien avec le savoir s'opère par une modification, totale ou partielle, ou par une préservation des croyances épistémiques initiales.

fre
Keywords
  • Rapport au savoir
  • Croyaces épistémiques
  • Epistemological beliefs
  • Epistemological world view
  • Dynamiques identitaires
  • Self discrepancies
Citation (ISO format)
MORNATA, Cecilia. Le rapport au savoir des enseignants: complémentarité des dimensions épistémique, identitaire et sociale. 2011. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:34707
Main files (1)
Thesis
accessLevelRestricted
Identifiers
1053views
55downloads

Technical informations

Creation03/05/2014 12:14:00 PM
First validation03/05/2014 12:14:00 PM
Update time03/14/2023 9:00:59 PM
Status update03/14/2023 9:00:59 PM
Last indexation01/29/2024 8:05:55 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack