UNIGE document Professional Article
previous document  unige:25717  next document
add to browser collection
Title

Une grève de la faim est un acte de protestation – Quelle est la place des soignants? : l'alimentation forcée est contraire à la déontologie médicale

Authors
Gravier, Bruno
Sprumont, Dominique
Kind, Christian
Zimmermann-Acklin, Markus
show hidden authors show all authors [1 - 20]
Published in Bulletin des médecins suisses. 2010, vol. 91, no. 39, p. 1521-1525
Abstract Une décision récente du Tribunal fédéral estime qu'il incombe aux autorités d'exécution des peines d'ordonner une alimentation forcée envers un détenu gréviste de la faim. les regards se tournent vers le soignant en milieu pénitentiaire qui est au risque de se voir sommer d'être l'exécutant d'une telle décision. celle-ci est contraire aux valeurs fondamentales de l'éthique médicale. le respect de l'autonomie d'un patient capable de discernement et qui choisit de protester contre sa situation par ce moyen doit rester au centre de la préoccupation du soignant. Pour préserver cette valeur éthique, l'indépendance du soignant, le respect de la déontologie, la garantie de la confidentialité et le droit à l'objection de conscience sont autant de données indispensables à l'exercice médical en prison autant que dans tout autre lieu de soins.
Full text
Article (Published version) (99 Kb) - public document Free access
Structures
Research groups Le Secret médical (676)
Ethique biomédicale (783)
Citation
(ISO format)
GRAVIER, Bruno et al. Une grève de la faim est un acte de protestation – Quelle est la place des soignants? : l'alimentation forcée est contraire à la déontologie médicale. In: Bulletin des médecins suisses, 2010, vol. 91, n° 39, p. 1521-1525. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:25717

570 hits

478 downloads

Update

Deposited on : 2013-01-18

Export document
Format :
Citation style :