en
Scientific article
Open access
French

L'objectivité et la neutralité, ressorts de l'internationalisme éducatif ? Le bureau international d'éducation (1925-1968)

Published inRelations internationales, vol. 3, no. 183, p. 17-39
Publication date2020
Abstract

Pourquoi les enfants ne bénéficient-ils pas, aux lendemains de la Pre- mière Guerre mondiale, d'un organisme international qui se préoccupe de leur sort comme c'est le cas des travailleurs et des intellectuels, alors même que l'on s'accorde à affirmer que l'avenir de l'humanité dépend de l'éducation des nouvelles générations 1 ? L'école siège d'ailleurs sur le banc des accusés de la Grande Guerre : imbue de nationalisme, vouant un culte à l'obéissance, elle aurait dressé les élèves à devenir de braves soldats, prêts à s'élancer docilement sur les champs de bataille pour y périr en patriotes. Pour les éducateurs et les intellectuels pacifistes et féministes qui émettent cette sentence, seule une réforme en profondeur de l'éduca- tion préserverait la paix sur terre : l'école aura dorénavant pour mission de forger des citoyens responsables, libres et autonomes, acquis aux valeurs de solidarité et de compréhension internationale.

Citation (ISO format)
HOFSTETTER, Rita, SCHNEUWLY, Bernard. L’objectivité et la neutralité, ressorts de l’internationalisme éducatif ? Le bureau international d’éducation (1925-1968). In: Relations internationales, 2020, vol. 3, n° 183, p. 17–39.
Main files (1)
Article (Published version)
Identifiers
  • PID : unige:143637
ISSN of the journal0335-2013
37views
172downloads

Technical informations

Creation10/27/2020 6:15:00 PM
First validation10/27/2020 6:15:00 PM
Update time03/15/2023 10:52:42 PM
Status update03/15/2023 10:52:41 PM
Last indexation02/12/2024 11:56:53 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack