en
Scientific article
Open access
French

Le rôle politique des chercheur·e·s en sciences sociales

Publication date2016
Abstract

En 2013, Geneviève Petitpierre et ses collègues ouvraient la discussion au sujet de la nécessité de négocier les principes éthiques énoncés dans les chartes universitaires, notamment lors de recherche avec des personnes présentant une déficience intellectuelle. Suivant la posture construite par Florence Piron, qui consiste à penser la recherche en sciences sociales à partir d'une responsabilité politique pour autrui, la présente discussion élargit l'analyse en soulignant l'importance d'expliciter les conceptions de la citoyenneté présentes dans la recherche en sciences sociales, à savoir une citoyenneté individualisée à laquelle correspond une éthique standardisée, et une citoyenneté collective, orientée vers la construction du bien commun et relative à une posture éthique responsabilisante. L'auteure invite ainsi à dépasser l'éthique officielle, en questionnant les conceptions du monde social ou du vivre-ensemble qui se dégagent des options épistémologiques et méthodologiques adoptées.

Keywords
  • Éthique
  • Recherche
  • Responsabilité
NoteDiscussions de cas éthiques dans la recherche ethnologique
Citation (ISO format)
CHARMILLOT, Maryvonne. Le rôle politique des chercheur·e·s en sciences sociales. In: Société Suisse d’Ethnologie, 2016.
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:97907
531views
189downloads

Technical informations

Creation09/14/2017 5:49:00 PM
First validation09/14/2017 5:49:00 PM
Update time03/15/2023 2:10:16 AM
Status update03/15/2023 2:10:16 AM
Last indexation01/17/2024 1:01:28 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack