UNIGE document Scientific Article
previous document  unige:92679  next document
add to browser collection
Title

Les informaticiennes : de la dominance de classe aux discriminations de sexe

Author
Published in 1024 – Bulletin de la société informatique de France. 2017, no. 2, p. 25-41
Abstract Apparu dans les années 1990, le terme de « fracture numérique » désigne le fossé qui existe entre celles et ceux qui ont accès aux technologies de l’information et de la communication (TIC) et ceux et celles qui en sont privé·e·s. Cette fracture numérique a deux dimensions : l’une matérielle (un déficit en moyens d’équipe- ment) et l’autre intellectuelle et sociale, c’est-à-dire un « manque de maîtrise des compétences et connaissances fondamentales pour l’usage des TIC et l’exploitation de leurs contenus ainsi que le manque de ressources sociales pour développer des usages qui permettent de négocier une position sociale valorisante au sein des univers sociaux fréquentés. » (Brotcorne & Valenduc 2008). Cette seconde dimension est appelée par Hargittaï (2002) « fracture numérique au second degré ». En France, comme dans la plupart des pays occidentaux 3, quand l’accès est possible, les disparités entre les sexes s’amenuisent à mesure que les TIC se banalisent dans la vie quotidienne (Vendramin, 2005).
Keywords InformatiqueGenreTICNumériqueEnseignement supérieur
Note Réédition revue et augmentée de Collet, Isabelle et Mosconi Nicole (2010). « Les informaticiennes : de la dominance de classe aux discriminations de sexe », Nouvelles Ques- tions Féministes 29(2), pp. 100–113.
Full text
Structures
Research group Groupe relations interculturelles et formation des enseignants (GRIF-GE)
Citation
(ISO format)
COLLET, Isabelle. Les informaticiennes : de la dominance de classe aux discriminations de sexe. In: 1024 – Bulletin de la société informatique de France, 2017, n° 2, p. 25-41. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:92679

50 hits

21 downloads

Update

Deposited on : 2017-03-20

Export document
Format :
Citation style :