UNIGE document Report
previous document  unige:48382  next document
add to browser collection
Title

Grand âge et enjeux sécuritaires: perception des risques par les aînés

Authors
Publication Genève, 2014
Description 57 p.
Abstract Cette étude qualitative sur le sentiment d’insécurité des personnes âgées a été réalisée sur mandat de la Police cantonale genevoise. Visant à mesurer la perception par les aînés euxmêmes des risques auxquels ils sont exposés dans leur vie quotidienne, elle poursuit les objectifs suivants : (1) cartographier les risques ressentis par la population âgée, dans ses propres termes, (2) comprendre les stratégies développées par les aînés pour faire face à l’insécurité et (3) mettre en avant leurs besoins en matière de politiques de sécurité. Une cinquantaine d’entretiens semi-directifs a été menée auprès de personnes âgées de plus de 70 ans vivant à domicile. La population étudiée est diversifiée en matière de niveau socioéconomique, d’intégration sociale et d’état de santé. Les résultats soulignent que le sentiment de sécurité prévaut dans l’espace privé. Cependant, les transformations de l’environnement immédiat – par exemple les personnes âgées qui décèdent ou quittent l’immeuble, les nouveaux locataires ou sous-locataires auxquels il faut s’habituer – génèrent un certain malaise. Les réactions face aux intrusions dans l’espace du domicile, que ce soit les personnes qui sonnent à la porte ou les téléphones de démarchage, sont diverses. Mais globalement les personnes rencontrées ont rendu compte de leur capacité à se protéger des intrusions indésirées, que ce soit en renforçant la sécurité de la porte du logement, ou en filtrant les appels téléphoniques. Par ailleurs l’espace intermédiaire de l’immeuble et du quartier est le plus souvent vécu comme pourvoyeur de moments conviviaux et surtout de ressources en cas de besoin. Les relations de voisinage décrites suggèrent que le tissu social est encore vivace et que les échanges entre voisins sont bien réels. La figure du concierge de l’immeuble a été évoquée à de nombreuses reprises, en termes de relais crucial pour la population âgée. Concernant l’espace public, les personnes interrogées expliquent longuement comment elles déploient des mesures de protection leur permettant de faire face à leur fragilité croissante en raison de l’âge. Ainsi les difficultés associées à une santé déclinante, les craintes liées aux déplacements et les préoccupations relatives à la criminalité sont souvent entremêlées dans leurs discours. Ayant conscience de leurs propres limites, elles adaptent leurs pratiques en vue de limiter les risques, parmi lesquels la crainte de la chute et de ses conséquences s’avère souvent plus saillante que la crainte d’être victime d’actes malveillants. La nuit cristallise sans conteste le sentiment d’insécurité : c’est le domaine dans lequel se font le plus de renoncements, les sorties après la tombée du jour devenant exceptionnelles. Les entretiens documentent avec beaucoup de finesse la tension existant chez les personnes rencontrées entre, d’une part, la volonté de ne pas devenir des victimes potentielles devant constamment avoir peur et, d’autre part, leur conscience des changements associés au vieillissement, en particulier leur fragilité croissante. En fin de compte, leurs propos 8 suggèrent que l’insécurité est d’abord la conséquence de la vulnérabilité individuelle, et subsidiairement le résultat d’un environnement social menaçant. En matière de mesures préventives, les moyens plébiscités sont ceux permettant d’entretenir la familiarité de l’environnement, avec la présence d’un concierge dans l’immeuble et la présence d’une police de proximité qui rassure dans le quartier. Le souhait de relations harmonieuses entre les générations est également exprimé, notamment avec les jeunes qui, parfois, dérangent la tranquillité de l’immeuble ou représentent une menace lors des déplacements. En fin de compte, les constats de cette étude relativisent les représentations communes de l’insécurité des personnes âgées, alimentées par les résultats des études quantitatives sur le sentiment d’insécurité. Les résultats de notre étude qualitative, permettant d’appréhender le vécu des aînés dans ce domaine de leur point de vue, montrent à quel point ceux-ci s’efforcent de maintenir une certaine familiarité avec leur environnement et ainsi de rester acteurs de leur vie.
Full text
Report (Published version) (1.1 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
BURTON-JEANGROS, Claudine et al. Grand âge et enjeux sécuritaires: perception des risques par les aînés. 2014 https://archive-ouverte.unige.ch/unige:48382

369 hits

172 downloads

Update

Deposited on : 2015-03-23

Export document
Format :
Citation style :