UNIGE document Doctoral Thesis
previous document  unige:47526  next document
add to browser collection
Title

La sédimentation récente dans le delta du Rhône, Léman: processus et évolution

Author
Director
Defense Thèse de doctorat : Univ. Genève, 1991 - Sc. 2514 - 1991/11/04
Abstract Le delta du Rhône dans le Léman est la zone d'accumulation privilégiée des apports particulaires du Rhône alpin, le principal affluent du lac. Les deux processus sédimentaires qui régissent le dépôt de ces particules, interflows et underflows, se reconnaissent dans les sédiments par des distributions granulométriques différentes, et facilement identifiables par la mesure du diamètre moyen et de l'asymétrie. Les underflows, issus des eaux du Rhône chargées en suspensions, créent une morphologie deltaïque particulière avec des ravins et des chenaux de distribution, que l'on peut comparer à un éventail sous-marin profond ("deep-sea fan"). La présence de ravins sous-lacustres canalise les courants de turbidité qui atteignent les parties profondes du Léman. Ces processus sont en place au minimum depuis 1 000 à 2000 ans. La position du ravin principal ne s'est que peu déplacée pendant ce laps de temps. Un épisode sédimentaire particulier, qui a affecté la plus grande partie du Haut-lac, est mis en évidence par la sismique réflexion. Des carottages profonds ont montré qu'il s'agit de niveaux sableux, de distribution granulométrique comparable à celle des sédiments des abords du ravin principal. Les premières datations par palynologie n'excluent pas que ces sédiments puissent être liés à l'éboulement du Tauredunum, qui bouleversa la basse plaine du Rhône en 564 AD. La datation par 137CS d'une dizaine de carottes, la détermination de l'âge d'une contamination des sédiments par du mercure, datant de 1945, ainsi que la corrélation des profils de susceptibilité magnétique volumique des sédiments ont permis l'élaboration de deux cartes du taux de sédimentation dans la partie septentrionale du Haut-lac. Ces cartes montrent une diminution de ceux-ci après les années 1960, date de l'augmentation exponentielle de la capacité de retenue des barrages hydroélectriques en Valais. Cette diminution du taux de sédimentation est interprétée comme le résultat de la réduction des apports particulaires du Rhône, liée à l'abaissement des crues estivales. Cette réduction des apports pourrait avoir un rôle négatif pour la vie du lac, car elle diminue les courants de turbidité qui peuvent oxygéner les couches profondes du Léman.
Keywords LémanMorphologie lacustreSédimentation deltaïque lacustreGranulométrieSusceptibilité magnétiqueDatation 137CsSismique lacustre.
Identifiers
Full text
Thesis (16.2 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
LOIZEAU, Jean-Luc. La sédimentation récente dans le delta du Rhône, Léman: processus et évolution. Université de Genève. Thèse, 1991. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:47526

292 hits

118 downloads

Update

Deposited on : 2015-03-04

Export document
Format :
Citation style :