UNIGE document Master
previous document  unige:46607  next document
add to browser collection
Title

LE « SMART-METERING » EN SUISSE ROMANDE : conditions sociales d’acceptation et d’appropriation

Author
Directors
Plan, Eric
Denomination MAITRISE UNIVERSITAIRE EN SCIENCES DE L’ENVIRONNEMENT - Affiliation Energie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2014
Abstract La nouvelle stratégie énergétique de la Confédération Suisse pose la question de l’efficacité énergétique comme un défi majeur pour les années à venir. L’installation de « compteurs communicants » (CC) permettant de mesurer la consommation en temps réel et à distance est régulièrement présentée comme une solution pour réduire la consommation énergétique. Cependant, cette nouvelle technologie pose également des questions quant à la libéralisation du marché de l’énergie, à la répartition des coûts de mise en œuvre et la protection des données individuelles. L’objectif de cette recherche est d’accompagner les étapes de développement de ces nouvelles technologies dites « intelligentes » en insistant sur les conditions sociales de l’implantation des premiers compteurs numériques en Suisse Romande. L’approche sociologique nous invite à considérer cette innovation comme un réseau sociotechnique en formation, impliquant des producteurs, des institutions, des usagers et des objets techniques (Latour, 1992 ; Gaglio, 2010). Dans cette étude, on s’intéresse en particulier à la réception des CC par les consommateurs. Quels sont les facteurs sociaux qui conditionnent le succès d’une innovation technologique ? Quels sont les moteurs de l’innovation pour les compteurs communicants en Suisse? Quelles sont les motivations pour leur déploiement ? Comment les premiers compteurs communicants ont-ils été reçus par les premiers usagers ? Dans la première partie de ce travail, on montrera que le processus de « traduction » entre les différents acteurs aux intérêts et aux modes de communication hétérogènes est émaillé de nombreuses controverses. Dans la deuxième partie, on passera à l’étude des aspects sociaux et comportementaux de la consommation énergétique. La troisième partie, dédiée à l’étude de cas « Green E-Value » à Gland (Vaud), invitera le lecteur à découvrir les profils des usagers et à saisir leurs perceptions et réactions face à l’installation des CC dans leurs immeubles. Les principales conclusions de ce travail sont que, si effectivement les CC sont une innovation technique, ils ne sont pas encore une innovation sociale à proprement parler. La « clef du succès » des CC n’est pas contenue dans la technologie elle-même mais dans l’environnement d’implantation. Ce sont finalement les conditions d’appropriation par les usagers qui détermineront leur utilité sociale. Aussi reste-t-il à créer des conditions cadres au déploiement des CC et mettre en place des mesures accompagnatrices – tant de la part des pouvoirs publics que des fournisseurs – pour que les CC puissent réellement tenir leurs promesses d’efficacité énergétique. En guise de conclusion on proposera des pistes d’action aux fournisseurs ainsi qu’à l’attention de l’administration publique.
Keywords Politique énergétiqueLibéralisation du marché électriqueSmart meteringAcceptation socialComportement des consommateursEconomie d’énergieMénages.
Full text
Master (2.4 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
REGO TEIXEIRA, Amanda. LE « SMART-METERING » EN SUISSE ROMANDE : conditions sociales d’acceptation et d’appropriation. Université de Genève. Maîtrise, 2014. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:46607

603 hits

564 downloads

Update

Deposited on : 2015-02-12

Export document
Format :
Citation style :