UNIGE document Master
previous document  unige:38960  next document
add to browser collection
Title

La reconnaissance des mots parlés avant et après l'accès à l'orthographe : savoir écrire un mot modifie-t-il la manière dont il est perçu ?

Author
Directors
Bürki, Audrey
Denomination Maîrtise universitaire en logopédie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2014
Abstract Au cours de la parole spontanée, les locuteurs produisent beaucoup de formes réduites de mots. Ils ne prononcent pas les mots sous leur forme complète, ils peuvent omettre des sons, assourdir certaines consonnes... L’enjeu de ces phénomènes lors de la reconnaissance de la parole continue est important. Si les mots ne sont pas produits « correctement », comment sont-ils reconnus? Certains auteurs ont travaillé sur la reconnaissance des variantes réduites et non réduites de mots. Souvent, les formes non réduites sont plus rapidement reconnues, une explication de ce phénomène serait la correspondance du mot oral à la façon dont il s’écrit.Le rôle de l’orthographe est un des facteurs mis en avant pour expliquer l’avantage des variantes non réduites sur les variantes réduites. Si cette hypothèse est vraie, alors des enfants pré lecteurs ne devraient pas présenter cet avantage pour les formes non réduites en reconnaissance de mots...
Full text
Master (2.1 MB) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research group Psycholinguistique
Citation
(ISO format)
BOISIER, Virginie. La reconnaissance des mots parlés avant et après l'accès à l'orthographe : savoir écrire un mot modifie-t-il la manière dont il est perçu ?. Université de Genève. Maîtrise, 2014. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:38960

127 hits

7 downloads

Update

Deposited on : 2014-07-28

Export document
Format :
Citation style :