en
Master
French

La chromatographie en phase supercritique pour l'analyse « verte » de composés d'intérêt pharmaceutique et toxicologique

ContributorsWaller, Laura
Master program titleMaster en Pharmacie - Travail personel de recherche
Defense date2012
Abstract

Découverte au début des années soixante par Klesper et al., la chromatographie en phase supercritique (SFC) ne suscita que peu d'intérêt à cette époque pour cause de problèmes instrumentaux mais également face au fort développement de la chromatographie liquide à haute performance (HPLC) et de la chromatographie en phase gazeuse (GC) [1]. Ce n'est que 20 ans plus tard, dans les années huitante, que la SFC refit son apparition. L'utilisation de colonnes capillaires apporta un attrait particulier à cette méthode pour les utilisateurs de la chromatographie en phase gazeuse [1; 2]. En effet, la SFC leur offrait la possibilité d'outrepasser la faible gamme d'échantillons exploitables en GC par l'utilisation d'une phase mobile (CO2) ayant un meilleur pouvoir de solubilité que l'hélium et l'hydrogène [2]. De plus, en chromatographie supercritique, la phase stationnaire était plus réticulée et le diamètre interne des colonnes plus petit comparé à celle communément utilisée en GC [1; 2].

fre
Citation (ISO format)
WALLER, Laura. La chromatographie en phase supercritique pour l’analyse « verte » de composés d’intérêt pharmaceutique et toxicologique. 2012.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelRestricted
Identifiers
  • PID : unige:31581
298views
11downloads

Technical informations

Creation12/02/2013 2:10:00 PM
First validation12/02/2013 2:10:00 PM
Update time03/14/2023 8:39:44 PM
Status update03/14/2023 8:39:44 PM
Last indexation01/29/2024 8:00:34 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack