UNIGE document Master
previous document  unige:22434  next document
add to browser collection
Title

Homéostasie des cytokines dans l'inflammation chronique : mécanismes d'induction intra- et extracellulaires

Author
Directors
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2012
Abstract Lorsque des micro-organismes pathogènes envahissent un tissu, ils provoquent une infection et l’organisme va tenter de s’en débarrasser. Il se produit alors une réaction biologique naturelle, qui consiste à mettre en place des mécanismes de défense et de déclencher ensuite la réparation des tissus endommagés. Cette réaction s’appelle « inflammation » et a pour but de protéger l’organisme. En temps normal, une inflammation est de courte durée et est localisée uniquement dans le tissu touché par l’infection, afin d’éviter des nuisances liées à son potentiel destructeur. Elle se déroule en trois étapes : une phase d’initiation, une phase de progression et une phase de résolution. Cette dernière est essentielle pour réparer les tissus et revenir à un état normal. Cependant, une inflammation peut dégénérer et devenir chronique, notamment par la persistance du stimulus, qui peut être stérile (non-infectieux). L’une des causes certainement impliquée dans l’inflammation chronique est l’infiltration anormale de lymphocytes T stimulés dans les tissus, lesquels activent des monocytes/macrophages environnants par des mécanismes encore peu connus et induisent la production et la sécrétion de substances solubles à l’origine du maintien de l’état inflammatoire : les cytokines. L’une des cytokines particulièrement impliquées dans le maintien de cet état inflammatoire est l’interleukine-1β (IL-1β). Normalement inhibée par différents mécanismes, dont l’antagoniste de son récepteur (IL-1Ra), cette cytokine continue à agir et à exercer son pouvoir destructeur pendant une inflammation chronique. __ When pathogenic microorganisms invade a tissue, they cause an infection and the organism will try to eliminate them. This produces a natural biological response, which is first to develop defense mechanisms and then to trigger the repair of damaged tissues. This reaction is called "inflammation" and is intended to protect the body. Normally, inflammation is of short duration and is found only in the tissue affected by the infection, to avoid nuisance due to its destructive potential. It takes place in three steps : an initiation step, a progression step and a resolution step. The latter is essential for tissue repair and return to a normal state. However, inflammation can degenerate and become chronic, especially with the persistence of stimulus, which may be sterile (non-infectious). One reason certainly involved in chronic inflammation is the abnormal recruitment of stimulated T cells in tissues, which activate surrounding monocytes/macrophages by mechanisms still poorly understood and induces the production and secretion of soluble substances at the origin of the maintenance of the inflammatory state : cytokines. One of the cytokines that is particularly involved in the preservation of this inflammatory state is interleukin-1β (IL-1β). Normally inhibited by different mechanisms, including its receptor antagonist (IL-1Ra), this cytokine continues to act and to exert its destructive potential during chronic inflammation.
Keywords InflammationCytokinesMonocytesMacrophagesLymphocytes T
Note La première partie du résumé est en français. La seconde (après le tiret) est en anglais.
Full text
Master (10.8 MB) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Citation
(ISO format)
MARCHESE, Vincenzo. Homéostasie des cytokines dans l'inflammation chronique : mécanismes d'induction intra- et extracellulaires. Université de Genève. Maîtrise, 2012. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:22434

386 hits

30 downloads

Update

Deposited on : 2012-08-21

Export document
Format :
Citation style :