en
Scientific article
Comment
Open access
French

Continuité et discontinuité du développement psychologique. Commentaire de: J. Piaget (1942). Les trois structures fondamentales de la vie psychique: Rythme, régulation et groupement. Revue Suisse de Psychologie et de Psychologie appliquée, 1/2, 9-21

ContributorsMounoud, Pierre
Published inRevue Suisse de Psychologie, vol. 51, no. 4, p. 236-241
Publication date1992
Abstract

Au moment où Piaget rédige son article pour le premier numéro de la Revue Suisse de Psychologie (Piaget, 1942) sur «Les trois structures fondamentales de la vie psychique», il vient de publier un gros article dans les «Archives de Psychologie» sur «Les mécanismes du développement mental» (Piaget, 1941). A cette époque Piaget tente diverses synthèses de ses travaux antérieurs qui visent à réunir les deux catégories de structures qu'il a étudiées pendant vingt ans: les structures de l'action et celles de la pensée. Il cherche surtout à définir les mécanismes du passage de l'action à la pensée. Piaget va proposer deux solutions radicalement différentes, l'une dans l'article de 1941 qui met l'accent sur la discontinuité des mécanismes de passage des structures irréversibles de l'action aux structures réversibles de la pensée; et l'autre, dans l'article de 1942 qui nous concerne directement ici, où il prend résolument parti pour la filiation directe de ces structures, pour la continuité évolutive et pour l'unité profonde de l'évolution mentale, ce que j'appelle la thèse de la continuité. Je montre comment Piaget, pour parvenir à énoncer cette thèse quelque peu extrême et surprenante qu'il abandonnera par la suite, élimine de son texte toute référence à la notion de représentation et situe son analyse au seul niveau de l'action. C'est à ce prix qu'il parvient à développer sa thèse qu'il conclut en déclarant que les opérations logiques sont «le point d'équilibre final vers lequel tendent les fonctions sensori-motrices et perceptives au cours de leur développement». Cette thèse est aux antipodes de celle qu'il formulera quelques années plus tard sous le nom de l'abstraction réfléchissante (Piaget, 1950) qui reprendra la thèse de la discontinuité de 1941.

Keywords
  • Structures de l'action
  • Structures de la pensée
  • Mécanismes de passage de l'action à la pensée
  • Thèse de la discontinuité des mécanismes de passage
  • Thèse de la continuité ou filiation directe des structures
  • Structures sensori-motrices et perceptives
  • Structures des opérations logiques
Citation (ISO format)
MOUNOUD, Pierre. Continuité et discontinuité du développement psychologique. Commentaire de: J. Piaget (1942). Les trois structures fondamentales de la vie psychique: Rythme, régulation et groupement. Revue Suisse de Psychologie et de Psychologie appliquée, 1/2, 9-21. In: Revue Suisse de Psychologie, 1992, vol. 51, n° 4, p. 236–241.
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:21942
2475views
580downloads

Technical informations

Creation08/02/2012 4:08:00 PM
First validation08/02/2012 4:08:00 PM
Update time03/14/2023 5:38:44 PM
Status update03/14/2023 5:38:44 PM
Last indexation01/16/2024 12:05:17 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack