UNIGE document Book Chapter
previous document  unige:20388  next document
add to browser collection
Title

Des atouts d'un corpus multitâches pour l'étude de la phonologie en L2: l'exemple du projet "InterPhonologie du français contemporain" (IPFC)

Authors
Detey, Sylvain
Kawaguchi, Yuji
Published in Kamber, A. & Skupien Dekens, C. Recherches récentes en FLE. Bern: Peter Lang. 2012, p. 1-19
Collection Mehrsprachigkeit in Europa; 6
Abstract Dans l’enseignement des langues secondes (L2) de ces dernières décennies, la prononciation a souvent reçu peu d’attention, comparé aux autres aspects de l’apprentissage. Elle suscite aujourd’hui un regain d’intérêt, en raison notamment de l’augmentation non négligeable du nombre de personnes conduites à communiquer oralement – in praesentia ou via un media informatisé – dans une L2 et qui ont pour but, sans égaler les performances d’un locuteur natif, d’atteindre un niveau de prononciation leur permettant d’être intelligibles et d’assurer un certain confort d’écoute à l’auditeur. Il est donc impératif que l’apprentissage de la prononciation soit mieux intégré aux méthodes actuelles d’enseignement des langues. Or, si l’on compare le nombre d’ouvrages ou de sites internet consacrés à la correction phonétique à celui des manuels ou des sites proposant des exercices grammaticaux, le constat est sans appel : le domaine phonétique est sous-représenté. Afin d’être en mesure de développer des exercices idoines de correction phonétique, pro- ou rétroactive, il est souhaitable de disposer d’inventaires précis et exhaustifs des réalisations phonético-phonologiques en L2, notamment en fonction de la (ou des) langue(s) première(s) (L1) des publics concernés. Ces inventaires ne peuvent être constitués que sur la base d’analyses fines de corpus conséquents de parole d’apprenants. Or, comme le relèvent Neri, Cucchiarini et Strik (2006), ce type de données dans des langues autres que l’anglais et facilement accessibles fait cruellement défaut. L’objectif de ce chapitre est de présenter la naissance ainsi que les premières étapes d’un projet récent, « Interphonologie du français contemporain » (désormais IPFC, Detey & Kawaguchi, 2008), qui a pour but de combler cette lacune pour le français. En effet, IPFC, qui est inclus dans le projet « Phonologie du français contemporain » (PFC, Durand, Laks & Lyche, 2002 ; 2005 ; www.projet-pfc.net), vise à constituer, à terme, l’une des plus grandes bases de données orales de français langue étrangère (FLE), issues d’apprenants de diverses L1, et, à terme, mises à la disposition de la communauté scientifique. Ces données seront récoltées selon un protocole commun à tous les apprenants et calqué sur celui utilisé dans PFC auprès de locuteurs natifs issus de divers points de l’espace francophone, ce qui permettra d’assurer la comparabilité des données à la fois entre apprenants de différentes L1 ainsi qu’entre apprenants et natifs. Une fois récoltées, les données sonores seront transcrites avec alignement au signal, en vue d’inventorier, pour chaque L1 (ou variété de L1), les caractéristiques de prononciation, ainsi que les écarts constatés par rapport au « français de référence » (Lyche, 2010). Les productions des apprenants seront ensuite soumises, par le biais de tests perceptifs, à des locuteurs natifs afin d’évaluer la perception de l’écart ou de la variation et déterminer ce qui, dans la prononciation, est le plus fortement marquant. Après avoir exposé brièvement ces différentes étapes, nous présenterons l’élaboration du protocole de recueil de données du projet qui comprend cinq tâches (lecture d’une liste de mots commune à tous les apprenants, répétition puis lecture d’une liste de mots spécifique à chaque L1, entretien semi-dirigé avec un locuteur expert et entretien libre entre deux apprenants) ainsi que quelques réflexions méthodologiques liées au problème de transcription de l’interlangue des apprenants. Pour terminer, nous examinerons sommairement les toutes premières données du projet, récoltées auprès d’apprenants hispanophones et japonophones.
Keywords Français langue étrangèrePhonétique L2Phonologie L2Corpus orauxApprenants hispanophonesInterPhonologie du français contemporain
Identifiers
ISBN: 978-3-0343-1129-8
Full text
This document has no fulltext available yet, but you can contact its author by using the form below.
Structures
Citation
(ISO format)
RACINE, Isabelle et al. Des atouts d'un corpus multitâches pour l'étude de la phonologie en L2: l'exemple du projet "InterPhonologie du français contemporain" (IPFC). In: Kamber, A. & Skupien Dekens, C. (Ed.). Recherches récentes en FLE. Bern : Peter Lang, 2012. p. 1-19. (Mehrsprachigkeit in Europa; 6) https://archive-ouverte.unige.ch/unige:20388

510 hits

0 download

Update

Deposited on : 2012-05-15

Export document
Format :
Citation style :