en
Scientific article
French

Les relations entre filles et garçons en classe. Qu'en disent-elles Qu'en disent-ils ?

Published inRecherches & Educations, no. 2, no. Genre et éducation: institutions, pratiques, représentations, p. 45-71
Publication date2009
Abstract

Comment l'attitude généralement favorable à la mixité de sexe, exprimée spontanément par les élèves, se traduit-elle dans le vécu quotidien de cette mixité dans la classe décrit par ces mêmes élèves (Vécu subjectif de la mixité) ? Vécu qui lui-même serait conditionné par ce que nous proposons d'appeler la dépendance/indépendance à l'égard du genre (DIG) ? Telles sont les questions auxquelles s'efforce de répondre l'étude sur laquelle prend appui cet article, étude qui concerne quelques 150 filles et garçons scolarisé-e-s en classe de 6ème, 4ème et 2de, et qui articule pour ce faire les méthodologies du questionnaire, de l'observation et de l'entretien. Relevons comme principaux résultats que, quel que soit le vécu subjectif de la mixité de sexe, celle-ci n'apparaît pas réellement opérante dans la quotidienneté de la classe ; la DIG semble avoir une influence sur la manière dont la mixité est mise en oeuvre dans la classe par chacun et chacune sans que nous puissions encore le confirmer. Cette étude nous semble relever de l'opérationnalisation débutante d'un nouveau concept en cours d'élaboration.

Citation (ISO format)
MARRO, Cendrine, COLLET, Isabelle. Les relations entre filles et garçons en classe. Qu’en disent-elles Qu’en disent-ils ? In: Recherches & Educations, 2009, n° 2, p. 45–71.
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelRestricted
Identifiers
  • PID : unige:18796
797views
16downloads

Technical informations

Creation03/12/2012 4:32:00 PM
First validation03/12/2012 4:32:00 PM
Update time03/14/2023 5:09:38 PM
Status update03/14/2023 5:09:38 PM
Last indexation05/02/2024 12:13:27 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack