en
Conference presentation
Open access
French

L’analyse des traces dans l’interaction verbale écrite entre formateur et stagiaire

ContributorsMaldonado, Marcosorcid
Presented atColloque du CAHR, Haute École Pédagogique BEJUNE, 12-13 septembre 2019
Presentation date2019-09-12
Abstract

Pendant le stage de la formation des professeurs de l'Université de Buenos Aires on utilise un type de dispositif en alternance (Vanhulle, Merhan, Ronveaux, 2007) qui est construit de manière interactive entre l'étudiant et le formateur. Il est appelé « guión conjetural » dont la traduction en français serait « scénario conjectural ». Dans ce dispositif, les étudiants planifient des séquences didactiques et, à la manière d'un scénario de pièce de théâtre, imaginent ce qui se passera dans la classe, c'est-à-dire ce qu'ils vont dire, leurs mouvements, leurs gestes, leur question et les réponses des élèves. Ces travaux sont mis en ligne sur le Campus Virtuel afin que tous les participants à la formation puissent les lire. A partir de là, un forum de discussion est généré, dans lequel le formateur commence par poser des questions sur certaines séquences planifiées afin de s'interroger sur les sens de certaines activités. Ce fait génère une interaction verbale écrite (Fillietaz, 2018) dans laquelle le formateur et l’étudiant discutent des significations et du sens des situations didactiques imaginées. A la suite de ces interactions, les étudiants modifient leurs propositions didactiques originales.

Cette méthodologie a deux implications. D'une part, l'action pédagogique est pensée conjointement : le formateur et l'étudiant réfléchissent sur les particularités de la situation pédagogique et les activités didactiques les plus appropriées à ce contexte. Par conséquent, la planification finale est le résultat d'une action conjointe (Filliettaz, 2002). D'autre part, l'interaction verbale de la situation didactique de la formation se produit dans ces forums, ce qui signifie que le processus d'enseignement et d'apprentissage des savoirs professionnels est médiatisé par ce dispositif.

Ces dispositifs font l'objet d'une recherche qualitative dans laquelle nous analysons les traces présentes dans les interactions verbales afin d'obtenir des indices qui nous permettent d'expliquer et de comprendre les processus de construction des savoirs professionnels pendant la période du stage. En nous appuyant sur un cadre méthodologique de type ethnographique (Woods, 1996) et d'analyse de cas (Stake, 1999), nous réalisons une analyse catégorielle, séquentielle et théorique (Cambra Giné, 2003). Notre modèle est construit à partir de la proposition de l'analyse du discours en interaction de Kerbrat-Orecchioni (2005) et de l'analyse interprétative du discours de l’action de Ricoeur (1988, 2000, 2008).

Les résultats de nos recherches nous ont permis d'observer que l'objet des interactions est le sens que les étudiants donnent aux situations didactiques qu'ils décrivent. Dans le déroulement de l'interaction, cet objet se transforme grâce à la négociation du sens qui a lieu au cours de cette interaction. Ce fait amène les étudiants à resignifier et/ou à construire de nouvelles significations de leurs pratiques d'enseignement. Dans cette resignification, les savoirs professionnels sont co-construits et assimilés.

fre
Keywords
  • Traces
  • Dispositif en alternance
  • Interaction verbale
  • Stage
  • Apprentissage des savoirs professionnels
Affiliation Not a UNIGE publication
Citation (ISO format)
MALDONADO, Marcos. L’analyse des traces dans l’interaction verbale écrite entre formateur et stagiaire. In: Colloque du CAHR. Haute École Pédagogique BEJUNE. 2019.
Main files (1)
Presentation
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:173086
15views
2downloads

Technical informations

Creation09/28/2023 9:21:49 AM
First validation11/17/2023 9:41:38 AM
Update time11/17/2023 9:41:38 AM
Status update11/17/2023 9:41:38 AM
Last indexation05/06/2024 5:23:00 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack