en
Doctoral thesis
French

Contribution à la géochimie du cuivre, du nickel et du cobalt dans les roches ultrabasiques

ContributorsGulacar, Fazil
DirectorsVuagnat, Marc
Number of pages159
Imprimatur date1973-07-06
Abstract

Ce travail comporte deux parties essentielles : la première, analytique, consiste à mettre au point une méthode combinée "extraction par solvant organique-spectrométrie de fluorescence X" pour le dosage des traces de Co, de Ni et de Cu dans les roches; la seconde, géochimique, tente d'établir les lois qui régissent la distribution de ces éléments dans les roches ultrabasiques.

Après la décomposition et la mise en solution de l'échantillon de roche, Co, Ni et Cu sont séparés par extraction avec du chloroforme sous forme de complexe diéthyldithiocarbamiques. Toutes les réactions auxquelles participe l 'agent complexant dans un système d'extraction sont étudiées et les constantes d'équilibre ou les constantes de vitesse de ces réactions ont été déterminées dans le but de prévoir leurs influences sur les réactions de formation et d'extraction des complexes métalliques en général.

Nous avons ensuite étudié la formation et l'extraction des complexes diéthyldithiocarbamiques de Co, de Ni et de Cu sur des solutions synthétiques puis à partir des solution de roche. L'influence de divers facteurs, tels que pH, température, présence d'un agent oxydant ou réducteur, sont examinés. Suite à cette étude nous avons décrit un procédé opératoire permettant l'extraction simultanée, quantitative et sélective de ces trois éléments à partir des solutions de roches.

Les éléments ainsi séparés sont fixés sur un support de LiC03-cellulose (en poudre<200 meshs), par évaporation du chloroforme. Après l'homogénéisation, la poudre est comprimée en pastilles. On dose les éléments par la spectrométrie de fluorescence X, à l'aide de pastilles standard, préparées de manière similaire, à partir de solutions standard des éléments à doser. Ainsi, la principale source d'erreur dans les analyses par F-X, c'est-à-dire les effets de matrice sont éliminés; la méthode permet de doser les trois éléments avec des limites de détection d'environ 3 ppm pour Co et Ni et 4 ppm pour Cu dans les roches. L'exactitude de la méthode, qui est égale à sa précision, est de + 4 ppm jusqu'à une teneur de 100 ppm et de + 5% au delà pour les trois éléments.

Cette méthode de dosage est appliquée, dans la seconde partie du travail, à une série de roches ultrabasiques provenant de divers massifs. Sur la base des résultats obtenus, nous avons montré que les distributions du Co, du Ni et, dans une moindre mesure, celle du Cu, dépendent de la composition minéralogique. La serpentinisation ne semble pas modifier les teneurs. Il existe une relation linéaire entre le rapport Ni/Co et la teneur en Ni, dont le facteur de linéarité diminue avec l'augmentation du degré de différenciation du massif étudié.

Nous n'avons pu mettre en évidence aucune corrélation entre les teneurs en Cu et celles en Ni et en Co.

fre
Citation (ISO format)
GULACAR, Fazil. Contribution à la géochimie du cuivre, du nickel et du cobalt dans les roches ultrabasiques. 1973. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:173075
Main files (1)
Thesis
accessLevelRestrictedaccessLevelPublic 07/06/2073
Secondary files (1)
Identifiers
13views
0downloads

Technical informations

Creation11/13/2023 8:56:32 AM
First validation11/17/2023 9:00:15 AM
Update time11/17/2023 9:00:15 AM
Status update11/17/2023 9:00:15 AM
Last indexation02/01/2024 11:02:27 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack