UNIGE document Master
previous document  unige:17040  next document
add to browser collection
Title

Interprètes de l’ombre et du silence: entre cris et chuchotements (Réflexion sur l’interprétation dans un contexte humanitaire auprès du CICR)

Author
Director
Denomination Master en interprétation de conférence
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2009
Abstract This research, done on the basis of a mission-report, aims at giving an account of the daily work of interpreters working for the International Committe of the Red Cross (ICRC). Mainly because of the numerous scandals disclosed by the media regarding abductions and murders of interpreters both in Afghanistan and Iraq, the current context is starting to bring to light a profession that is little-known yet demanding, and at times dangerous. The low awareness of this work entails both a kind of depreciation and perception issues. Nevertheless, be they called linguists, interpreters or translators, multilingual communication agents represent a major link in the humanitarian aid chain. They should therefore have access to a minimum of training which would help them to deliver a quality service while providing them with tools in order to make sure that the principles of their work are known and respected. A trained interpreter, recruited not only because he knows languages, is an interpreter who is actually able to facilitate communication and help his recruiting institution to meet its mandate in accordance with the law.
Abstract Ce travail vise, par le biais d’un rapport de mission, à rendre compte du travail quotidien des interprètes exerçant sur le terrain auprès du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Le contexte actuel, notamment en raison des nombreux scandales révélés par la presse concernant les enlèvements et les assassinats d’interprètes en Afghanistan et en Irak, commence à mettre en lumière un métier autant méconnu qu’exigeant, et parfois dangereux. La méconnaissance de ce métier est à l’origine d’une forme de dévalorisation et de problèmes de perception. Pourtant, qu’ils s’appellent linguistes, interprètes ou traducteurs, les agents de la communication multilingue constituent désormais un maillon incontournable dans la chaîne de l’aide humanitaire. Il conviendrait dès lors de leur assurer une formation minimale qui permette de garantir un service de qualité tout en leur donnant les moyens de faire connaître et respecter les principes du métier qu’ils exercent. Un interprète formé, et non pas engagé uniquement pour ses connaissances linguistiques, est un interprète qui est à même de véritablement faciliter la communication et d’aider l’institution pour laquelle il exerce à s’acquitter de son mandat dans le respect du droit.
Keywords Interpreting in zones of crisis and warHumanitarian workTrainingQualityInterprétation en zones de crise et de guerreHumanitaireFormationQualité
Full text
Master (2 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
KHERBICHE, Leila. Interprètes de l’ombre et du silence: entre cris et chuchotements (Réflexion sur l’interprétation dans un contexte humanitaire auprès du CICR). Université de Genève. Maîtrise, 2009. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:17040

1187 hits

573 downloads

Update

Deposited on : 2011-09-26

Export document
Format :
Citation style :