en
Master
French

Effet de la théorie biologique de l’orientation sexuelle sur la déshumanisation des homosexuels : rôle modérateur de la perception de l’homosexualité comme un dysfonctionnement biologique

Master program titleMaîtrise universitaire en psychologie
Defense date2021-09-10
Abstract

La croyance selon laquelle l’orientation sexuelle tire ses origines de la biologie a souvent été présentée comme un argument promouvant la tolérance envers les homosexuel·les. Toutefois, la littérature scientifique a démontré qu’elle engendrait des réactions négatives lorsqu’elle était endossée par des individus ayant des attitudes homophobes. Toujours est-il qu’aucune étude ne s’est penchée sur ce processus au niveau de la déshumanisation. Ainsi, la présente étude postule que l’exposition aux différences biologiques augmente la déshumanisation des personnes homosexuelles, chez les individus percevant l’homosexualité comme un dysfonctionnement biologique. Pour cela, 206 participant·es hétérosexuel·les reportèrent leur perception de l’homosexualité (variante dysfonctionnelle vs normale) et furent assigné·es à deux conditions (« différences » et « similarités ») manipulant la croyance biologique. Les résultats ont conforté notre hypothèse initiale, mais uniquement chez les femmes hétérosexuelles. Ces résultats sont discutés à l’aune de la théorie de l’attribution et des différences de genre.

fre
Citation (ISO format)
FERNANDES NEVES, Fanny. Effet de la théorie biologique de l’orientation sexuelle sur la déshumanisation des homosexuels : rôle modérateur de la perception de l’homosexualité comme un dysfonctionnement biologique. 2021.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelPrivate
Identifiers
  • PID : unige:159684
20views
0downloads

Technical informations

Creation03/21/2022 9:26:00 AM
First validation03/21/2022 9:26:00 AM
Update time03/16/2023 2:54:17 AM
Status update03/16/2023 2:54:16 AM
Last indexation02/01/2024 7:57:23 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack