en
Book chapter
Open access
Italian

Filippini, la Spagna e l'America latina

ContributorsDanzi, Massimo
PublisherMilan : Mimesis
Collection
  • I sensi del testo; 21
Publication date2019
Abstract

Enrico Filippini (Cevio 1932-Rome 1988) fut un protagoniste de la culture italienne de la deuxième partie du XXe siècle. Editeur, au tout début de la naissante Maison d'Edition Feltrinelli (1954-68), il introduit pour la première fois en Italie par ses traductions un grand nombre d'auteurs suisses et de lange allemande (Max Frisch, Friedrich Dürrenmatt, Husserl, Walter Benjamin, Ludwig Binswanger, Erwin Panowsky, Günther Grass, Une Johnson, etc.). Ecrivain lui-même, il fut parmi les fondateur du "Groupe '63" et journaliste culturel à la Repubblica de Rome pendant ses derniers douze ans (1976-1988). L'article porte sur les relations moins connues qu'il entretient avec la culture espagnole d'une part et celle d' Amérique latine de l'autre, pays ou il compta plusieurs bon amis et qu'il approcha par le biais du Prix Formentor et de l'amitié avec les plus importants représentants de la 'transition' espagnole: notamment l'éditeur Carlos Barral de Barcelone.

Keywords
  • Espagne
  • Barcelone
  • Amérique latine
  • Prix Formentor
  • Giulio Einaudi
  • Carlos Barral
  • Garcia Marquez
  • Mario Vargas Llosa
  • Cuba
  • Fidel Castro
  • Ernesto Che Guevara
  • Heberto Padilla
  • Dario Puccini
Citation (ISO format)
DANZI, Massimo. Filippini, la Spagna e l’America latina. In: Enrico Filippini a trent’anni dalla morte : scrittura, giornalismo, politica culturale nell’Italia del secondo Novecento. Milan : Mimesis, 2019. p. 159–186. (I sensi del testo)
Main files (1)
Book chapter (Published version)
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:146029
ISBN9788857557199
215views
52downloads

Technical informations

Creation12/07/2020 3:21:00 PM
First validation12/07/2020 3:21:00 PM
Update time03/15/2023 11:41:04 PM
Status update03/15/2023 11:41:03 PM
Last indexation01/17/2024 11:54:07 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack