UNIGE document Master
previous document  unige:1421  next document
add to browser collection
Title

Le traitement de l'ironie chez des enfants de 6 et 7 ans. Le cas du connecteur pragmatique causal "puisque"

Author
Zufferey, Anaïs
Director
Denomination Mémoire de Master en logopédie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2008
Abstract Cette recherche expérimentale, de nature exploratoire, porte sur le traitement de l'ironie par des enfants de 6 et 7 ans. Deux grandes composantes de ce traitement sont étudiées dans ce travail. La première est d'ordre linguistique. Elle s'attache au traitement du connecteur pragmatique causal puisque, quand celui-ci est intégré dans un contexte ironique. Ce connecteur est particulièrement intéressant d'un point de vue linguistique, en raison des caractéristiques qu'il partage avec l'ironie. La seconde composante est relative à la théorie de l'esprit, dont les facultés sont nécessaires pour traiter et inférer les intentions d'autrui. Deux questions empiriques font l'objet de ce travail. La première est de savoir si la présence du connecteur puisque facilite la compréhension d'un énoncé ironique, comparativement au connecteur parce que et à l'absence de connecteur. La deuxième interroge l'existence d'une corrélation positive entre les compétences avancées en théorie de l'esprit et le traitement de l'ironie. Pour répondre à ces questions, deux tests ont été soumis à des enfants de 6 et 7 ans. Le premier porte sur le rôle des connecteurs (puisque et parce que) dans le traitement de la valence ironique. Il comporte trois conditions expérimentales (énoncés ironiques sans connecteur, avec puisque, avec parce que). Le second test évalue le niveau de compétences en théorie de l'esprit (croyances de premier et de second ordre). Ces deux tests sont réalisés sur la base d'histoires à écouter et à regarder. Les enfants répondent ensuite oralement à une série de questions visant à déterminer leur niveau de traitement de l'ironie et leur niveau de compétences en théorie de l'esprit. Les principaux résultats montrent que les réponses données dans seulement deux conditions diffèrent significativement du hasard. Il s'agit de la condition parce que chez les enfants de 6 ans et de la condition sans connecteur chez les enfants de 7 ans. Dans le premier cas, les enfants de 6 ans se trompent systématiquement dans le traitement de l'énoncé ironique avec parce que. Ils ne saisissent pas l'ironie. Dans le deuxième cas, les enfants de 7 ans obtiennent significativement de bonnes performances pour traiter l'ironie en l'absence de connecteur. Concernant les questions qui font l'objet de ce travail, l'effet facilitateur supposé par la présence du connecteur puisque sur le traitement d'un énoncé ironique n'a pas été observé. Dans cette étude, les enfants de 6 ans ne comprennent simplement pas l'ironie, qu'elle soit présentée avec ou sans connecteur. Quant aux enfants de 7 ans, ils l'identifient uniquement en l'absence de connecteur. De plus, à cet âge, aucune différence n'est constatée entre la présence du connecteur puisque ou parce que dans le traitement de l'ironie. Les spécificités linguistiques de puisque en lien à l'ironie ne sont donc pas constatées. En revanche, ce travail a permis de mettre en évidence un lien entre les compétences avancées en théorie de l'esprit (croyance de second ordre) et la compréhension de l'ironie. En effet, la présence de corrélations entre ces deux compétences est relevée chez les enfants de 7 ans. A 6 ans, aucune corrélation n'est présente entre le test de théorie de l'esprit et les différentes conditions du test du le traitement des connecteurs en contexte ironique, car, ni la compréhension de l'ironie, ni les compétences avancées en théorie de l'esprit ne sont acquises.
Stable URL https://archive-ouverte.unige.ch/unige:1421
Full text
Master (704 Kb) - public document Free access
Structures

664 hits

230 downloads

Update

Deposited on : 2013-11-18

Export document
Format :
Citation style :