UNIGE document Master
previous document  unige:114730  next document
add to browser collection
Title

La traduction automatique post-éditée d’un jeu vidéo peut-elle rivaliser avec la traduction humaine ? Etude de cas du jeu Divinity : Original Sin 2

Author
Director
Denomination Maîtrise universitaire en Traduction : mention Technologies de la traduction
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2019
Abstract Le domaine du jeu vidéo connaît un véritable essor depuis plusieurs années, engrangeant des milliards de dollars de bénéfices. Pour rester compétitifs, les studios doivent sortir leurs jeux simultanément sur tous les marchés internationaux (Europe, Asie, Amérique du Nord, etc.). En parallèle, ces studios doivent s’assurer que leurs jeux sont correctement traduits pour éviter une mauvaise publicité, voire l’ire des joueurs et des joueuses. Du côté de la traduction automatique (TA), les systèmes se sont beaucoup amélioré grâce notamment à la TA neuronale, dont le système le plus connu est DeepL. Ce mémoire a pour but d’observer si la TA post-éditée de textes issus d’un jeu vidéo est meilleure que sa traduction humaine « classique » du point de vue de la qualité, du gain de temps de travail et de la préférence des joueurs et des joueuses ainsi que des professionnel(le)s de la traduction.
Keywords Traduction automatiquePost-éditionJeu vidéoÉvaluation humaineÉvaluation automatique
Full text
Master (3.7 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
HERITIER, Annick. La traduction automatique post-éditée d’un jeu vidéo peut-elle rivaliser avec la traduction humaine ? Etude de cas du jeu Divinity : Original Sin 2. Université de Genève. Maîtrise, 2019. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:114730

76 hits

40 downloads

Update

Deposited on : 2019-03-04

Export document
Format :
Citation style :