UNIGE document Book Chapter
previous document  unige:106042  next document
add to browser collection
Title

Le récit de vie comme instrument innovant d'émancipation des représentations de genre et de handicap dans la réhabilitation professionnelle des personnes paraplégiques

Author
Published in Stories That Make a Difference. Exploring the Collective, Social and Political Potential of Narratives in Adult Education Research. Lecce et Rovato, Italie: Pensa MultiMedia. 2016, p. 364-370
Collection Pedagogia della cura. Famiglie, comunità, legami sociali; 1
Abstract C'est au croisement des études du handicap, des études sur le genre et de l'éducation des adultes que nous abordons notre objet de recherche : la reconstruction de leur trajectoire professionnelle par des patient-e-s paraplégiques en centre de réhabilitation. Cette communication a pour objectifs de montrer la pertinence de la pratique des récits de vie dans le cadre de la réhabilitation professionnelle des patient-e-s, et de proposer la mise en oeuvre des récits dans les protocoles de la réhabilitation. Le centre de réhabilitation est un milieu éducatif où se jouent des apprentissages essentiels à la poursuite de la trajectoire biographique car les fonctionnements du corps, de la socialisation et de la compréhension des expériences, sont bouleversés (Gardien, 2008). Les personnes paraplégiques s'engagent dans une recomposition identitaire qui peut influer fortement sur la réappropriation de leur trajectoire professionnelle (Ville, 2005). Les patient-e-s vont mobiliser des représentations sur la division sexuelle du travail, et sur des activités possibles pour les personnes paraplégiques, qui vont trouver des significations nouvelles à l'aune de leur propre expérience de l'épreuve, puis résulter en un pouvoir d'agir, émancipateur ou limité, corrélé au soutien des orienteurs professionnels du centre. Les orienteurs enjoignent les patient-e-s à construire un projet professionnel susceptible de les diriger vers le travail formel. A cette fin, il est nécessaire que soient travaillées la prise de conscience du parcours éducatif et professionnel des patient-e-s (Solar, 1998), leur auto-direction et leur mobilisation de ressources personnelles à une bifurcation biographique (Bessin, Bidart et Grossetti, 2010), que l'on sait influencées par le genre et le handicap. Ce travail de conscientisation peut s'exercer par la pratique du récit de vie, qui permet au narrateur de comprendre le sens et la cohérence de sa trajectoire professionnelle tout en conjuguant, vers un apaisement, son ipséité avec sa mêmeté, et son ipséité avec son altérité. L'acquisition d'une identité narrative (Pineau et Le Grand, 2002) enclenche un processus d'organisation de l'expérience propice à faire naître ou à renforcer, d'une part, l'engagement de soi dans des choix émancipatoires par rapport aux rôles professionnels attendus et, d'autre part, l'auto-formation (Dominicé, 2002). En raison de sa pertinence, le recueil de récits de vie professionnelle auprès d'ancien-ne-s patient-e-s d'un centre de réhabilitation de Suisse romande, en constitue le principal volet méthodologique. Nous formulons trois hypothèses dans le cadre de cette communication. La première est que pendant l'élaboration du projet professionnel, les orienteurs et les patient-e-s émettent des stéréotypes sur la division sexuelle du travail (Maruani, 2011) et sur les métiers réalisables par les personnes paraplégiques, lesquels vont influer sur les choix d'orientation des patient-e-s. Cette hypothèse est confirmée par notre recueil de données. Notre deuxième hypothèse est que par la pratique du récit de vie en réhabilitation, les patient-e-s paraplégiques peuvent prendre conscience, dans leurs choix d'orientation passés et actuels, des contraintes imposées par la division sexuelle du travail et par les limitations attribuées aux personnes paraplégiques. Troisièmement, grâce aux récits de vie, les orienteurs et les patient-e-s peuvent déjouer ces deux types de limitations lors de la co-construction du projet professionnel. Au regard de ces hypothèses et de nos constats jusqu'ici, nous entrevoyons la dimension innovante et le potentiel émancipatoire de l'introduction des récits de vie en réhabilitation professionnelle des personnes paraplégiques. A partir de nos résultats, nous construirons des supports d'application qui seront constitués en instruments de formation à destination des professionnels de l'orientation et des patient-e-s paraplégiques, et dont nous présenterons des esquisses lors de cette communication.
Keywords ParaplégieRéorientation professionnelleStéréotypes de Genre et de HandicapRécit de vieProtocole de Réhabilitation
Identifiers
ISBN: 978-88-6760-360-2
Full text
Book chapter (Accepted version) (317 Kb) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
PONT, Elena. Le récit de vie comme instrument innovant d'émancipation des représentations de genre et de handicap dans la réhabilitation professionnelle des personnes paraplégiques. In: Stories That Make a Difference. Exploring the Collective, Social and Political Potential of Narratives in Adult Education Research. Lecce et Rovato, Italie : Pensa MultiMedia, 2016. p. 364-370. (Pedagogia della cura. Famiglie, comunità, legami sociali; 1) https://archive-ouverte.unige.ch/unige:106042

434 hits

45 downloads

Update

Deposited on : 2018-07-03

Export document
Format :
Citation style :