UNIGE document Scientific Article
previous document  unige:99674  next document
add to browser collection
Title

Variations d'effectifs des enfants dans les nécropoles anciennes: implications dans l'interprétation du rituel funéraire

Authors
Gerbore, Rosito
Published in Bulletin d'études préhistoriques et archéologiques alpines. 1995, vol. 5/6, no. spécial, p. 281-287
Abstract Les résultats présentés ici ont été obtenus lors d'une étude anthropologique (recherche FNRS) portant sur le Haut Moyen-âge de la région romande. Ce projet a permis d'analyser 9 nécropoles de 60 à 200 tombes. Nous avons tenté, par ailleurs, de consolider nos résultats en tenant compte de nécropoles fouillées dans leur totalité ou néanmoins sur une vaste superficie, et pour lesquelles un grand nombre de sépultures (entre 300 et 600 tombes) a été mis au jour. Il s'agit de la nécropole de Sézegnin, sur la commune d'Avusy (GE), étudiée par C. Simon (1983), de la nécropole du Clos d'Aubonne, commune de la Tour-de-Peilz (VD) dont l'étude est en cours par C. Kramar, du cimetière du Pré-de-la-Cure à Yverdon (VD), étudié par G. Perréard Lopreno (1993) et finalement du cimetière de la Grande Oye près du village de Doubs dans le département du même nom en France, étudié par R. Gerbore et C. Simon. Ces nécropoles ont été en fonction à la même époque, soit au cours de la première partie du Haut Moyen-âge entre le 5e et le 7e siècle et jusqu'au 9e siècle pour la Tour-de-Peilz. L'observation de la répartition par âge des individus permet d'écarter la possibilité que des secteurs d'inhumation réservés aux enfants aient existé, susceptibles de mettre en cause les résultats. Sans aucun doute la situation se présente de manière assez différente d'un ensemble funéraire à un autre, mais dans aucun cas une zone de forte concentration d'enfants n'a pu être mise en évidence. Nous formulons l'hypothèse que certaines classes d'âge d'enfants (et pas seulement les plus jeunes - ce qui est un élément bien connu) sont parfois écartées de ces grands cimetières. Celle-ci devrait contribuer à éclairer la problématique des coutumes funéraires réservées aux non adultes. L'hypothèse avancée repose sur une analyse démographique détaillée des populations inhumées. Afin de valider au mieux nos interprétations, une description pas à pas de la méthode employée précède les résultats.
Keywords Archéologie funéraireHaut-Moyen-âgeEnfantsSézegninSuisseGenèveLa Tour-de-PeilzVaudYverdonDoubsFrance
Note Actes du VIIe Colloque sur les Alpes dans l'Antiquité, Châtillon, Vallée d'Aoste, 11-13 mars 1994
Full text
Article (Published version) (379 Kb) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research group Laboratory of Prehistoric Archeology and Anthropology
Citation
(ISO format)
PERREARD LOPRENO, Geneviève et al. Variations d'effectifs des enfants dans les nécropoles anciennes: implications dans l'interprétation du rituel funéraire. In: Bulletin d'études préhistoriques et archéologiques alpines, 1995, vol. 5/6, n° spécial, p. 281-287. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:99674

63 hits

0 download

Update

Deposited on : 2017-11-24

Export document
Format :
Citation style :