en
Professional article
French

Un Sein d'or et de lait: construire le corps invisible de l'épouse dans la "Première Continuation" de Perceval

Published inFrench Studies, vol. 70, no. 3, p. 315-331
Publication date2016
Abstract

La Première Continuation de Perceval contient, dans sa branche III, le curieux récit de la guérison de Caradoc par l'attrait du corps "blanc et tendre" de son amie Guinier. Le dispositif thérapeutique mis en place afin de débarrasser Caradoc d'un reptile qui s'est enroulé autour de son bras associe de manière explicite la chair de la jeune fille à la douceur du lait, d'autant que c'est vers son sein qu'elle attire l'animal venimeux. Nous tenterons de comprendre la logique de cette scène peu étudiée, contrairement aux autres épisodes du "Livre de Caradoc". Notre lecture s'appuiera sur la version courte de la Continuation sans négliger pour autant les autres rédactions. Notre analyse cherche à montrer que ce récit contribue à établir une représentation très normative d'une relation amoureuse entièrement orientée vers la procréation. Tout en magnifiant le corps fécond de l'épouse, le "Livre de Caradoc" affirme une maîtrise masculine sur la reproduction humaine.

Keywords
  • Littérature médiévale
  • Première Continuation
  • Livre de Caradoc
  • Féminité
  • Lactation
Citation (ISO format)
FOEHR-JANSSENS, Yasmina. Un Sein d’or et de lait: construire le corps invisible de l’épouse dans la ‘Première Continuation’ de Perceval. In: French Studies, 2016, vol. 70, n° 3, p. 315–331.
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelRestricted
Identifiers
  • PID : unige:96918
ISSN of the journal0016-1128
458views
2downloads

Technical informations

Creation09/09/2017 6:05:00 PM
First validation09/09/2017 6:05:00 PM
Update time03/15/2023 2:02:18 AM
Status update03/15/2023 2:02:17 AM
Last indexation01/17/2024 12:43:05 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack