UNIGE document Book Chapter
previous document  unige:96149  next document
add to browser collection
Title

Etude anthropologique sommaire

Author
Kaufmann, Hélène
Published in Bonnet, Charles. Les premiers édifices chrétiens de la Madeleine à Genève : étude archéologique et recherches sur les fonctions des constructions funéraires : avec cinq annexes. Genève: A. Jullien. 1977
Collection Mémoires et documents publiés par la Société d'histoire et d'archéologie de Genève. Série in-4⁰; 8
Abstract Le matériel ostéologique si défectueux de la Madeleine n'a permis que de rares observations et mensurations. Dans ces conditions il est difficile de faire des commentaires généraux. La période du Bas-Empire (IVe-VIe s.) est représentée par un grand nombre de sujets décédés dans les premières années de la vie. Parmi les adultes, seuls trois crânes donnent une idée de la forme de la boîte crânienne, qui est relativement allongée et étroite. Les restes provenant de la première église (VIe s.) - un nain, des enfants, des adultes aux squelettes très incomplets - ne permettent aucune généralisation d'ordre anthropologique. De la deuxième église (VIIe s.), les squelettes d'adultes donnent l'impression d'avoir correspondu plutôt à des individus de petite taille à tendance dolichomésocéphale. Dans le caveau B gothique (XIVe-XVIe s.) ont été recueillis les restes de six individus au minimum, parmi lesquels ont pu être caractérisés un enfant, une femme et deux hommes. Sur les trois crânes conservés, deux maintiennent la forme allongée des sépultures plus anciennes, mais une forme un peu plus large apparaît chez le troisième. Les trois individus du caveau C gothique (XIVe-XVIe s.) - une femme et deux hommes - ne peuvent être connus que par les crânes dolicho- et mésocrânes. Nous pensons pouvoir attribuer à la majorité des sujets de la Madeleine trouvés dans ces diverses sépultures une appartenance principalement au type méditerranéen - de taille petite ou moyenne, au crâne allongé, à la face et au nez relativement hauts et étroits. Il est possible qu'il y ait aussi quelques Nordiques, se rattachant aux Burgondes; mais l'absence de squelettes des membres en bon état a souvent empêché de les distinguer des Méditerranéens par une taille qui aurait dû être plus élevée. Quant aux trois crânes trouvés en vrac, que nous considérons comme contemporains des sépultures en caveaux, ils tranchent nettement sur tous les précédents par leur forme courte et large, associée, chez le seul qui l'a conservée, à une face large. Nous pouvons les attribuer au type alpin. En conclusion, nous pensons pouvoir dire que les individus ensevelis à la Madeleine correspondent bien, par leur morphologie, à la population de la région genevoise qui nous est connue par divers cimetières anciens, du haut moyen âge à la Réforme, et même plus tardivement: forte majorité de dolicho-mésocrânes, mêlés à quelques éléments brachy- ou même hyperbrachycrânes, qui sont fortement majoritaires dans toutes les régions avoisinantes.
Keywords GenèveLa MadeleineRestes humains (archéologie)Anthropologie historiqueEthnoarchéologie
Full text
Book chapter (Published version) (4.1 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
KAUFMANN, Hélène. Etude anthropologique sommaire. In: Bonnet, Charles (Ed.). Les premiers édifices chrétiens de la Madeleine à Genève : étude archéologique et recherches sur les fonctions des constructions funéraires : avec cinq annexes. Genève : A. Jullien, 1977. (Mémoires et documents publiés par la Société d'histoire et d'archéologie de Genève. Série in-4⁰; 8) https://archive-ouverte.unige.ch/unige:96149

83 hits

11 downloads

Update

Deposited on : 2017-08-14

Export document
Format :
Citation style :