en
Master
French

La perception du temps en lien avec la schizotypie : étude longitudinale et transversale sur des adolescents tout-venants

ContributorsMolnar Mafra, Anny
Master program titleMaîtrise universitaire en psychologie
Defense date2017
Abstract

Des nombreuses études démontrent que la schizotypie est étiologiquement liée à la schizophrénie et que les personnes atteintes de schizophrénie ont des mauvaises performances dans les tâches de perception temporelle. Nous posons alors l‘hypothèse que la perception temporelle prédit le niveau de schizotypie chez les adolescents tout-venants. Notre échantillon total est composé de 59 adolescents (F = 33), âgés entre 12 et 18 ans (M = 14.678 ans, SD = 2.021 ans). Nous avons étudié la perception temporelle à travers quatre tâches de perception et de reproduction temporelle. Puis, nous avons mesuré les traits schizotypiques grâce à la version française du Schizotypal Personality Questionnaire (SPQ). Nous avons trouvé que des seuils perceptifs visuels élevés sont liés à des hauts scores dans le SPQ. Par ailleurs, la perception temporelle et la schizotypie sont stables dans l‘intervalle d‘un mois. Quant à la trajectoire développementale de ces construits, les jeunes adolescents sont moins performants que les adolescents plus âgés dans les tâches de perception et de reproduction temporelle...

fre
Citation (ISO format)
MOLNAR MAFRA, Anny. La perception du temps en lien avec la schizotypie : étude longitudinale et transversale sur des adolescents tout-venants. 2017.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelPrivate
Identifiers
  • PID : unige:95625
43views
0downloads

Technical informations

Creation07/18/2017 4:07:00 PM
First validation07/18/2017 4:07:00 PM
Update time03/15/2023 1:51:15 AM
Status update03/15/2023 1:51:15 AM
Last indexation01/29/2024 9:08:57 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack