en
Doctoral thesis
French

Les anti-œstrogènes modifient le risque de mélanome après un cancer du sein

ContributorsHuber, Caroline
Defense date2017-02-28
Abstract

Nous avons comparé l'incidence du mélanome dans une cohorte de 7'360 patientes avec cancer du sein ayant versus n'ayant pas bénéficié d'une thérapie anti-oestrogénique, par rapport aux taux attendus dans la population générale. Un total de 34 femmes a développé un mélanome pendant la période de suivi. Comparé à la population générale, le risque de mélanome était plus élevé pour les patientes qui n'avaient pas reçu d'anti-oestrogènes (SIR: 1,60 ; intervalle de confiance [CI] à 95% : 1,08–2,12, P = 0,02). Au contraire, le risque était proche de 1 (SIR: 0,98, 95%CI: 0,40–1,56, P = 0,57) pour les patientes ayant bénéficié d'une thérapie anti-oestrogénique. Cette étude suggère donc que l'utilisation d'un traitement anti-oestrogénique modifie le risque de mélanome après un cancer du sein. Nos résultats sont en accord avec l'hypothèse que les oestrogènes peuvent jouer un rôle dans la survenue du mélanome. Toutefois, ils restent à être confirmés dans le cadre d'études de plus grande envergure, avec notamment des données concernant des facteurs de confusion potentiels.

fre
Citation (ISO format)
HUBER, Caroline. Les anti-œstrogènes modifient le risque de mélanome après un cancer du sein. 2017. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:95386
Main files (1)
Thesis
accessLevelRestricted
Identifiers
612views
7downloads

Technical informations

Creation07/12/2017 9:46:00 AM
First validation07/12/2017 9:46:00 AM
Update time03/15/2023 1:49:35 AM
Status update03/15/2023 1:49:35 AM
Last indexation01/29/2024 9:07:53 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack