en
Scientific article
French

Ecstasy et "raves" en Suisse romande = Ecstasy and "raves" in the French part of Switzerland

Published inToxicorama, vol. 9, no. 2, p. 113-122
Publication date1997
Abstract

Les analyses effectuées dans nos laboratoires au moyen de diverses techniques analytiques (GCMS, HPLC-DAD,CE-MD) ont montré qu'on pouvait grouper les comprimés analysés en 4 catégories bien distinctes contenant comme principales substances actives: a) du MDMA ou une molécule apparentée (MDEA, MDA, MBDB, 2C-B); b) de l'amphétamine; c) d'autres stimulants (caféine,pseudoephédrine) d) des substances non apparentées aux stimulants classiques (nicotinate de xantinol, LSD, testostérone, chloroquine...). Les comprimés contenant des mélanges de substances sont fréquents (par ex. amphétamine, caféine, testostérone). A cette variabilité dans la composition s'ajoute une variation dans la teneur en substance active qui peut passer du simple au décuple (par ex. de 9 à 117 mg de MDMA/comprimé (pour 48 comprimés analysés) ou de 8 à 133 mg/comprimé pour l'amphétamine (n = 15)). Des comprimés vendus comme étant de l'ecstasy contenaient chacun une quantité d'amphétamine (133 mg d'amphétamine + 26 mg deMDEA) proche de la dose létale minimale (200 mg pour l'amphétamine). L'analyse chirale de quelques comprimés d'ecstasy de différentes provenances n'a pas révélé de différence significative dans les proportions des énantiomères du MDMA, il s'avère donc que chacun des comprimés analysés possède une composition racémique.Les analyses d'urine montrent souvent la présence supplémentaire de cannabinoides, de cocaine et/ou d'opiacés suggérant que la polytoxicomanie pourrait avoir une certaine ampleur chez les "ravers", amateurs d'ecstasy Les circonstances de demande d'analyse d'échantillons biologiques sont celles de contrôles de circulation routière, de suivi de toxicomanes ou des cas de décès attribués à des intoxications combinées impliquant entre autres une prise d'ecstasy

Citation (ISO format)
GIROUD, Christine et al. Ecstasy et ‘raves’ en Suisse romande = Ecstasy and ‘raves’ in the French part of Switzerland. In: Toxicorama, 1997, vol. 9, n° 2, p. 113–122.
Identifiers
  • PID : unige:8442
ISSN of the journal0996-8423
568views
0downloads

Technical informations

Creation06/22/2010 12:33:00 PM
First validation06/22/2010 12:33:00 PM
Update time03/14/2023 3:49:21 PM
Status update03/14/2023 3:49:21 PM
Last indexation01/15/2024 8:33:37 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack