en
Scientific article
Open access
French

ΕΠΙ ΡΩΜΑΙΚΩΙ ΘΑΝΑΤΩΙ dans le décret pour Ménippos de Colophon: «pour la mort d'un Romain» ou «en vue d'un supplice romain» ?

ContributorsSánchez, Pierreorcid
Published inChiron, vol. 40, p. 41-60
Publication date2010
Abstract

Cette étude revient sur la cinquième ambassade à Rome de Ménippos de Colophon, qui permit d'arrêter la procédure judiciaire engagée devant le Sénat, à la demande d'un citoyen romain, contre la cité libre de Colophon et contre l'un de ses ressortissants. L'objectif est d'établir le sens de l'expression τόν τε κατῃτιαμένον πολίτην ἐπὶ Ῥωμαϊκῶι θανάτωι / «le citoyen accusé pour une mort romaine», qui est controversée depuis vingt ans. Une analyse approfondie de l'emploi des termes θάνατος et Ῥωμαικός ainsi que de la formule ἐπὶ θανάτῳ montre que cette expression ne désigne pas le chef d'accusation imputé au citoyen de Colophon (ROBERT, FERRARY, LAFFI: «accusé pour le meurtre / pour la mort d'un Romain»), mais le châtiment requis contre lui par son accusateur romain (LEHMANN: «accusé en vue d'une exécution à la manière romaine»). Cette interprétation est confirmée par l'examen de deux épisodes rapportés par Diodore et par Cicéron, où des citoyens romains ont intenté à des Grecs des procès en peine capitale selon le droit romain, avec l'intention déclarée de leur faire subir le supplicium more maiorum.

Keywords
  • Juridiction capitale
  • Peine de mort
  • Citoyens romains
  • Cités grecques libres
  • Colophon
Citation (ISO format)
SÁNCHEZ, Pierre. ΕΠΙ ΡΩΜΑΙΚΩΙ ΘΑΝΑΤΩΙ dans le décret pour Ménippos de Colophon: «pour la mort d’un Romain» ou «en vue d’un supplice romain» ? In: Chiron, 2010, vol. 40, p. 41–60.
Main files (1)
Article (Accepted version)
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:83018
ISSN of the journal0069-3715
605views
202downloads

Technical informations

Creation04/12/2016 9:31:00 PM
First validation04/12/2016 9:31:00 PM
Update time03/15/2023 12:17:09 AM
Status update03/15/2023 12:17:08 AM
Last indexation05/02/2024 5:23:24 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack