UNIGE document Scientific Article
previous document  unige:76430  next document
add to browser collection
Title

La fabrique cinématographique de l'altérité. Les personnages de « Chinoises » dans le cinéma occidental

Author
Published in Annales de géographie. 2011, vol. 682, no. 6, p. 577-603
Abstract L’article analyse le rôle du cinéma occidental dans la construction de l’altérité raciale et sexuelle, en suivant la carrière d’Anna May Wong, actrice hollywoodienne d’origine chinoise, active surtout dans les années 1920-1940. Il montre comment beaucoup de ses films portent sur le tabou des rapports interraciaux tout en érotisant son corps exotique. Ses personnages sont réduits à des stéréotypes, qui stigmatisent la communauté chinoise, en particulier aux États-Unis. Anna May Wong a été la victime d’un système raciste et sexiste qu’elle a malgré elle participé à reproduire. L’actrice est aujourd’hui célébrée par la communauté Chinese-American, mais a aussi acquis le statut d’icône gay du fait du caractère camp de ses personnages de Dragon Lady. Son parcours et ses films montrent que les systèmes de domination de genre et de race s’alimentent l’un autre, au point de les rendre indémêlables. Ces représentations de la femme orientale ont alimenté des phantasmes occidentaux, qui sont probablement impliqués dans le développement du tourisme sexuel en Asie du Sud-Est.
Keywords AltéritéChinese-AmericanCinémaExotismeGenreImageIntersectionnalitéRaceRapports interraciauxSexualitéStéréotype
Identifiers
Full text
Structures
Citation
(ISO format)
STASZAK, Jean-François. La fabrique cinématographique de l'altérité. Les personnages de « Chinoises » dans le cinéma occidental. In: Annales de géographie, 2011, vol. 682, n° 6, p. 577-603. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:76430

213 hits

129 downloads

Update

Deposited on : 2015-10-23

Export document
Format :
Citation style :