UNIGE document Doctoral Thesis
previous document  unige:4563  next document
add to browser collection
Title

The biosynthetic pathway of sulfur-containing molecules in Human Axillary Malodor: from precursors to odorous volatiles

Author
Troccaz, Myriam
Directors
Clark, Anthony
Defense Thèse de doctorat : Univ. Genève, 2009 - Sc. 4102 - 2009/06/05
Abstract A côté des stéroïdes et des acides gras, une troisième classe de molécules ayant un seuil de perception très faible, les sulfanylakanoles, contribuent à l'odeur caractéristique de la transpiration humaine. Ce travail de thèse a permis l'identification de la bactérie S. haemolyticus, comme capable de générer le (R) et le (S)-3-methyle-3-sulfanylhexan-1-ole (forme majoritaire, ayant une odeur d'oignon) après incubation avec un conjugué de la cystéine et de la glycine présent dans les secrétions axillaires. Les enzymes de S. haemolyticus issues du gene metC tel que la cytathionine β-lyase ont peu d'implication dans cette transformation. Etonnamment, le ratio entre la concentration des précurseurs acides (conjugés de la glutamine) et des précurseurs soufrés est trois fois plus important chez l'homme que chez la femme. Des analyses sensorielles ont confirmé le caractère essentiel de la composition de la sueur sur le développement des odeurs corporelles qui sont ensuite modulées par la flore cutanée.
Keywords Axillary malodorStaphylococcus haemolyticusSweat3-methyl-3sulfanylhexan-1-olThiolGender
Identifiers
URN: urn:nbn:ch:unige-45634
Full text
Thesis (4.1 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
TROCCAZ, Myriam. The biosynthetic pathway of sulfur-containing molecules in Human Axillary Malodor: from precursors to odorous volatiles. Université de Genève. Thèse, 2009. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:4563

454 hits

1725 downloads

Update

Deposited on : 2009-12-02

Export document
Format :
Citation style :