UNIGE document Master
previous document  unige:41363  next document
add to browser collection
Title

La position dans laquelle on se trouve (assise ou couchée) influence-t-elle les opérations sur la carte cognitive ?

Author
Director
Denomination Maîtrise universitaire en psychologie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2014
Abstract La carte cognitive est une représentation mentale de l’organisation de l’espace (Tolman, 1948). Actuellement, de nombreuses études d’orientation spatiale s’effectuent grâce à l’IRM, et par conséquent, en position couchée. Le présent travail teste les relations entre la position du corps (assise/couchée) et le traitement de la carte cognitive. L’hypothèse prévoit qu’en position couchée, les participants mettront plus de temps à effectuer la tâche et, que le taux de bonnes réponses sera inférieur. Ainsi, 40 participants âgés de 22 à 45 ans (M = 28.3, SD = 5.88) ont été testé lors d’une tâche d’orientation spatiale programmée grâce au logiciel E-Prime©. Les résultats n’ont pas montré de différence du taux de bonnes réponses entre les deux positions. Cependant, nous pouvons conclure qu’en position couchée, les participants mettent plus de temps pour effectuer des opérations sur leurs cartes cognitives. On peut alors s’interroger sur l’utilisation correcte des IRMs pour des tâches d’orientation spatiale.
Full text
Master (939 Kb) - public document Free access
Structures
Research group Orientation spatiale
Citation
(ISO format)
MOLNAR, Agnès. La position dans laquelle on se trouve (assise ou couchée) influence-t-elle les opérations sur la carte cognitive ?. Université de Genève. Maîtrise, 2014. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:41363

237 hits

158 downloads

Update

Deposited on : 2014-10-30

Export document
Format :
Citation style :