en
Proceedings chapter
Open access
French

Les occupations pré- et protohistoriques du Clos de Roque à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le Var

Presented at Porticcio (France), 18 au 20 octobre 2012
PublisherToulouse : Archives d'Écologie Préhistorique
Publication date2014
Abstract

La fouille d'archéologie préventive du gisement du Clos de Roque de 2011, à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le Var,a permis de mettre au jour sur une emprise de 11200 m2 des vestiges pré et protohistoriques. Ces dernières années, denombreuses fouilles ont été réalisées dans la partie méridionale du bassin de Saint-Maximin et l'opération du Clos deRoque appartient à cette dynamique. Elle a apporté une documentation variée qui permet d'envisager de compléter etde complexifier les résultats obtenus pour cette micro zone géographique. Les occupations diachroniques mises au jourillustrent ainsi des continuités et des différences dans la gestion de l'espace des groupes successifs de population, dansleur mode d'implantation et d'exploitation de cette partie du bassin de la première moitié du Ve millénaire avant notre èrejusqu'au début du premier âge du Fer. Ces découvertes s'insèrent également dans un contexte plus large en documentantdes temps de « transitions » de la préhistoire méridionale, comme le Néolithique moyen dans sa phase ancienne etle Néolithique récent. Des éléments architecturaux, comme des puits (Néolithique récent), des caves-silo (Néolithiquefinal) ou des plans de bâtiment et de structurations de l'espace (Bronze ancien), permettent de recenser et d'étudier desstructures encore rarement reconnues dans cette zone provençale. La découverte de sépultures, attribuables à la phaseancienne du Néolithique moyen a donné l'occasion d'identifier des gestions différentielles dans le traitement des défuntsqui annoncent celles reconnues pour des périodes ultérieures. La diversité des mobiliers céramiques, lithiques ou autres,apporte des informations sur l'appartenance de ces populations à des groupes humains plus larges et permet d'entrevoirdes réseaux d'échanges à longue distance de certains matériaux, de façon concomitante à l'exploitation des ressourcesdisponibles à l'échelle locale. L'étude de ces différents matériaux nous engage à envisager une continuité des traditionsdans les techniques de productions et dans les zones d'approvisionnements de certains de ces groupes humains. Laconservation, dans le fond des puits, dans un milieu humide de certains éléments comme des graines, du bois, des feuillesou des exosquelettes d'insectes, a également apporté une image relativement précise de l'environnement immédiat dugisement pour le Néolithique récent. Les différentes données collectées permettent ainsi de proposer pour chacunedes périodes une vision à la fois locale et extrarégionale de l'insertion et de la gestion de l'environnement des groupeshumains dans le bassin de Saint-Maximin et plus largement en Provence et dans le sud de la France.

Keywords
  • Provence
  • Néolithique moyen
  • Néolithique final
  • Age du Bronze
  • Occupations
  • Habitat
  • Sépulture
  • Puit
Citation (ISO format)
REMICOURT, Maxime et al. Les occupations pré- et protohistoriques du Clos de Roque à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le Var. In: Chronologie de la Préhistoire récente dans le Sud de la France. Acquis 1992-2012. Actualité de la recherche. Actes des 10e Rencontres Méridionales de Préhistoire Récente. Porticcio (France). Toulouse : Archives d’Écologie Préhistorique, 2014. p. 523–548.
Main files (1)
Proceedings chapter (Accepted version)
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:40877
ISBN978-2-35842-012-9
833views
328downloads

Technical informations

Creation10/13/2014 9:47:00 AM
First validation10/13/2014 9:47:00 AM
Update time03/14/2023 9:50:58 PM
Status update03/14/2023 9:50:57 PM
Last indexation05/02/2024 3:38:42 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack