en
Doctoral thesis
Open access
French

Ouvrières, ménagères, mères : un siècle d'articulation famille/emploi dans l'industrie horlogère suisse (1870-1970)

ContributorsLachat, Stéphanie
Defense date2013-09-12
Abstract

Cette recherche croise les perspectives sociologique, historique et de genre pour explorer un paradoxe : au moment où l'idéal de la femme au foyer est traditionnellement reconnu comme étant le plus fort (lors de l'industrialisation, dans les crises de l'Entre-deux-guerres et durant les Trente Glorieuses), l'horlogerie suisse fait un recours massif à la main-d'œuvre féminine. Ces ouvrières sont souvent mariées et mères ; les élites socio-économiques préfèrent les voir travailler en fabrique plutôt qu'à domicile. Sur le terrain horloger, véritable laboratoire sociologique, les élites se réservent l'idéal de la femme au foyer. Pour et dans les familles ouvrières se met en place un modèle concurrent : la "logique de la double tâche". Elle repose sur l'équilibre sans cesse redéfini des pôles professionnel et domestique. Les deux, ensemble, font partie intégrante de l'identité des ouvrières. Elles sont ouvrières ET ménagères-mères. Elles sont femmes au foyer sans y être.

fre
Citation (ISO format)
LACHAT, Stéphanie. Ouvrières, ménagères, mères : un siècle d’articulation famille/emploi dans l’industrie horlogère suisse (1870-1970). 2013. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:34670
Main files (1)
Thesis
accessLevelPublic
Identifiers
961views
2999downloads

Technical informations

Creation03/05/2014 12:14:00 PM
First validation03/05/2014 12:14:00 PM
Update time03/14/2023 9:00:46 PM
Status update03/14/2023 9:00:46 PM
Last indexation01/29/2024 8:05:50 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack