en
Scientific article
French

L'avortement : un secret connu de tous ?

Published inSociétés contemporaines, vol. 61, no. 1, 41
Publication date2006
Abstract

L'objectif de cette analyse est de montrer que la pratique de l'avortement clandestin au Burkina Faso est régie par les mécanismes du secret. En utilisant des données collectées en 2000 en milieu rural (n=13) et en milieu urbain et peri-urbain en 2001 (n=30), nous retraçons le processus d'avortement au Burkina Faso depuis la prise de décision jusqu'aux complications. Comme c'est le cas pour tous les secrets, l'information sur l'avortement circule dans un segment délimité du réseau social des femmes : elles sollicitent d'abord leur paires, parfois leurs parentes proches. Nous mettons à jour les systèmes de sécurité mis en place pour protéger le secret de l'avortement (relations de confidence ou transgression partagée), ainsi que les forces qui tendent à le rompre (fuites, espionnage et commérage). Comprendre la pratique de l'avortement comme un cas particulier des théories sociologiques du secret permet de faire un certain nombre d'hypothèses. Tout secret étant le produit de tensions entre des références normatives divergentes, on peut penser que la hausse actuelle du recours à l'avortement observée en Afrique de l'Ouest urbaine résulte d'un rapide et conflictuel changement dans les normes sexuelles et reproductives. On peut comprendre aussi la sous-déclaration des avortements (légaux) dans les enquêtes comme une stratégie (le secret) de gestion d'une pratique qui reste stigmatisée.

Citation (ISO format)
ROSSIER, Clementine. L’avortement : un secret connu de tous ? In: Sociétés contemporaines, 2006, vol. 61, n° 1, p. 41. doi: 10.3917/soco.061.0041
Main files (1)
Article (Accepted version)
accessLevelRestricted
Identifiers
ISSN of the journal1950-6899
514views
3downloads

Technical informations

Creation12/02/2013 1:40:00 PM
First validation12/02/2013 1:40:00 PM
Update time03/14/2023 8:39:35 PM
Status update03/14/2023 8:39:35 PM
Last indexation01/16/2024 8:18:53 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack