UNIGE document Scientific Article
previous document  unige:28165  next document
add to browser collection
Title

Tomorrow, who will take care of the elderly? The oldest old support ratio. Demain, qui va prendre soin des personnes âgées ? Le taux de soutien aux très âgés

Authors
Robine, Jean-Marie
Published in Bulletin de l'Académie nationale de médecine. 2010, vol. 194, no. 4-5, p. 793-804
Abstract Le rapport que le Comité Consultatif National d'Éthique français a consacré au vieillissement, en 1998, observait : « L'espérance de vie de l'homme connaît depuis plusieurs décades la phase de croissance la plus rapide de toute l'histoire de toute l'humanité ». La situation de ceux qu'on appelle « les aidants naturels », sur lesquels reposaient autrefois, presque exclusivement, la prise en charge informelle en soins de leurs parents âgés. Les buts de cette présentation sont tout d'abord d'évaluer l'implication des aidants naturels (soins informels par la famille) dans les soins aux personnes très âgées et/ou dépendantes en France, puis d'envisager les difficultés numériques et qualitatives à venir afin de pouvoir au mieux anticiper quelques possibles solutions. Pour atteindre ces buts, les liens de dépendance intergénérationnelle sont rappelés de même que les différences entre âge chronologique et fonctionnel, affections de longue durée et dépendance pour les actes de la vie quotidienne. Le nombre des personnes dépendantes âgées de plus de 75 ans et leurs conditions actuelles de vie démontrent l'importance et l'intensité du travail (encore non reconnu) des aidants naturels, dont le nombre va décroître dans les prochaines décades. En France, le taux de support qui était en 1950 voisin de 45 potentiels aidants naturels pour une personne âgée de plus de 85 ans se réduira en 2050 aux alentours de cinq. Ce changement drastique des rapports entre classes d'âge aura des implications majeures. En effet, il n'est aujourd'hui plus contesté que le maintien à domicile demeure la meilleure réponse au respect de la dignité de la personne. Mais, si le maintien à domicile est la solution la plus économiquement valable, elle paraît bien devoir être aussi de plus en plus difficile à préserver. Parmi les possibles solutions à cet important défi de société, il importe de parfaitement intégrer l'extrême avance en âge dans l'ensemble du parcours de vie individuel, de reconnaître et soutenir le travail des aidants naturels, de maintenir des ressources adéquates en professionnels de santé travaillant dans la communauté, d' assurer une formation adaptée tant aux aidants naturels qu'aux soignants professionnels et enfin de trouver des systèmes de soinsnovateurs et financièrement attractifs.
Abstract The 1998 report on Aging by the French National Ethical Advisory Committee stated that: ‘‘ human life expectancy is increasing at its fastest rate in history ''. Professor Denys Pellerin, one of the rapporteurs, stressed the problems this would pose in coming years. More than 10 years later, these forecasts have been confirmed and new emerging problems call for further reflection. In particular, the place of informal caregivers needs to be reevaluated. This article examines informal caregivers' involvement in the care of the oldest-old and dependent adults in France, and the implications of the ongoing reduction in their numbers. Intergenerational links are examined, along with differences between chronological and functional age, chronic health impairments and disabilities in daily living. The large number of people over 75 years of age, and their difficult living conditions, underline the importance of informal caregivers. In France, in the 1950s, the oldest-old support ratio (OOSR) between persons aged 50 to 75 years and persons over 85 years was 45 to 1. In 2050 the OOSR is likely to be closer to 5 to 1 ! This trend will have important consequences for home care, which is widely considered to be the best way of preserving human dignity, as underlined by Professor Maurice Tubiana in a 2005 report on ‘‘ Social insertion of the elderly at home ''. While homecare is the most economic form of care, it also appears to be the most difficult to maintain and develop. Possible solutions include:—Better integration of old age within the human life cycle — Recognizing and supporting informal caregivers' excellent work — Maintaining adequate numbers of community-based healthcare professionals — Providing caregivers and healthcare professionals with specific training — Developing new and financially attractive care programs
Keywords AgedLife expectancyDisability evaluationCaregiversHomemaker services
Full text
Article - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Citation
(ISO format)
MICHEL, Jean-Pierre, ROBINE, Jean-Marie, HERRMANN, François. Tomorrow, who will take care of the elderly? The oldest old support ratio. Demain, qui va prendre soin des personnes âgées ? Le taux de soutien aux très âgés. In: Bulletin de l'Académie nationale de médecine, 2010, vol. 194, n° 4-5, p. 793-804. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:28165

228 hits

1 download

Update

Deposited on : 2013-05-28

Export document
Format :
Citation style :