UNIGE document Master
previous document  unige:2606  next document
add to browser collection
Title

Souvenirs involontaires et inhibition : quels liens avec les symptômes de reviviscences de l'Etat de Stress Post-Traumatique ?

Author
Directors
Denomination Maîtrise universitaire en psychologie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2009
Abstract Les souvenirs involontaires représentent un élément central dans le diagnostic de l'Etat de Stress Post-Traumatique (ESPT). Ils sont décrits comme des reviviscences non désirées et incontrôlées d'événements passés. (Association Psychiatrique Américaine, 2005). Cependant, ces souvenirs involontaires se rencontrent également au quotidien au sein de la population normale (Brewin, Christodoulides & Hutchinson, 1996). Par ailleurs, il a été suggéré que de faibles capacités en inhibition, telle que la résistance à l'interférence proactive ou l'inhibition de réponse dominante, engendrent plus de souvenirs involontaires, et seraient donc liées à la sévérité des symptômes de l'ESPT (Verword, Wessel & de Jong, 2008). Cette recherche a pour premier objectif d'étudier les liens entre les difficultés d'inhibition et les souvenirs involontaires, et pour deuxième objectif d'étudier si les difficultés d'inhibition et les souvenirs involontaires permettent de prédire les symptômes de l'ESPT dans une population tout-venant. Nos analyses de régression ont montré qu'une fréquence élevée de souvenirs involontaires est prédite par de bonnes performances dans une tâche de résistance à l'interférence proactive, ce qui est contraire à notre hypothèse de base. Nos analyses ont également révélé que les symptômes de reviviscences de l'ESPT sont prédits par la fréquence et la valence négative du souvenir autobiographique rapporté, mais cette influence s'estompe lorsque la dépression est contrôlée. L'exploration de liens directs entre les symptômes de reviviscences et les difficultés d'inhibition n'ont pas apporté de résultats significatifs en lien avec nos hypothèses. De futures recherches doivent encore être réalisées afin de permettre d'éclaircir les liens entre les souvenirs involontaires, les souvenirs intrusifs suite à un traumatisme, et la capacité d'inhibition.
Full text
Master (2.7 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
FELLRATH, Julia. Souvenirs involontaires et inhibition : quels liens avec les symptômes de reviviscences de l'Etat de Stress Post-Traumatique ?. Université de Genève. Maîtrise, 2009. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:2606

304 hits

1190 downloads

Update

Deposited on : 2009-09-11

Export document
Format :
Citation style :