UNIGE document Doctoral Thesis
previous document  unige:22034  next document
add to browser collection
Title

A Bagdad je resterai! : réception et diffusion de concept de "nation" chez les intellectuels juifs de Bagdad entre la révolution jeune-turque et l'émigration (1908-1951)

Author
Director
Defense Thèse de doctorat : Univ. Genève, 2012 - L. 753 - 2012/06/20
Abstract Cette thèse de doctorat porte sur un groupe d’intellectuels juifs de langue arabe à Bagdad, au cours de la période comprise entre la révolution jeune-turque en 1908, qui marque l’explosion d’une presse politique, littéraire et satirique de langue arabe, et l’émigration massive des juifs d’Irak en 1951. Sur la base d’une lecture critique de leur production dans la presse écrite et de documents officiels, cette étude examine les différentes stratégies qu’ils mirent en place pour s’assurer une présence permanente dans la sphère publique en Irak. Doublement marginalisés – en tant que minorité d’une part, et en tant qu’intellectuels modernes (muthaqqafun) qui tendent à s’opposer à l’appareil d’Etat, d’autre part – ces intellectuels juifs ne cessèrent malgré cela jamais de s’exprimer publiquement sur les débats politiques les plus sensibles en Irak. Nationalisme, communautarisme, anticolonialisme, antinazisme et antifascisme ; toutes ces questions furent tour à tour abordées par ces jeunes écrivains et journalistes. Cette étude suit leur parcours à travers une première moitié de XXe siècle irakien particulièrement agitée : chute de l’Empire ottoman, création de l’Etat-nation, deux guerres mondiales, deux coups d’Etat, et la création de l’Etat d’Israël, qui conduisit finalement à leur départ d’Irak.
Abstract This dissertation focuses on a group of Arabic-speaking Jewish intellectuals in Baghdad, starting from the Young Turk revolution in 1908, and ending in 1951, before the mass emigration of Iraqi Jews. Based on a critical reading of their contributions in the press as well as official documents, this research examines how strategies were negotiated by these actors, in order to maintain a presence in the Iraqi public sphere. Although they were doubly marginalized – as a minority on the one hand, and as modern intellectuals (muthaqqafun) who tend to oppose the state on the other hand – these intellectuals have continuously expressed their views on the most sensitive political debates in Iraq. Nationalism, sectarianism, anti-colonialism, anti-nazism, and anti-fascism; these young journalists and writers have publicly dealt with all these issues. This study follows their itinerary during a turbulent period in Iraqi history: the collapse of the Ottoman Empire, the creation of the Nation state, two world wars, two coups d’Etat, and the creation of the State of Israel, eventually leading to their departure from Iraq.
Keywords IrakNationalisme arabeJuifs de langue arabeIntellectuelsPresseLittératureModernitéAnticolonialismeCommunautarisme
Identifiers
URN: urn:nbn:ch:unige-220348
Note Résumé en français et en anglais
Full text
Thesis (2.8 MB) - private document Private access
Introduction (510 Kb) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
SCHLAEPFER, Aline. A Bagdad je resterai! : réception et diffusion de concept de "nation" chez les intellectuels juifs de Bagdad entre la révolution jeune-turque et l'émigration (1908-1951). Université de Genève. Thèse, 2012. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:22034

452 hits

595 downloads

Update

Deposited on : 2012-08-13

Export document
Format :
Citation style :