UNIGE document Master
previous document  unige:2082  next document
add to browser collection
Title

Apprentissage implicite et acquisition de l'orthographe

Author
Python, Claudia
Director
Denomination Mémoire de maîtrise universitaire en logopédie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2009
Abstract Cette recherche vise à étudier le rôle de l'apprentissage implicite, et plus particulièrement de la sensibilité aux régularités implicites non verbales, dans l'acquisition de l'orthographe. Notre population est composée de 43 élèves de 4P, âgés de 10 ans en moyenne, et de 33 élèves de 6P, dont la moyenne d'âge est de 11 ans 2 mois. Ils ont tous suivi leur scolarité en français. Les épreuves collectives administrées visent à évaluer la sensibilité aux régularités implicites verbales (dictée de pseudo-mots en contexte phrastique), l'exposition à l'écrit (épreuve L3 de l'ORLEC), l'intelligence non verbale (TONI-3) et l'orthographe, qui représente notre variable dépendante (dictée de mots et de pseudo-mots de l'ODEDYS, dictée de texte du L2MA). Dans un deuxième temps, des tâches individuelles sont effectuées. Elles évaluent la sensibilité aux régularités implicites non verbales (tâche de classification probabiliste), la conscience phonologique (acronymes et contrepèteries) et la mémoire de travail phonologique (répétition de chiffres : ordre direct et ordre inverse, répétition de pseudo-mots : syllabes simples et complexes). Dans les analyses de régression, quatre variables ressortent comme prédicteurs des compétences orthographiques : la sensibilité aux régularités implicites verbales, la conscience phonologique, l'exposition à l'écrit et l'âge. La sensibilité aux régularités implicites non verbales ne corrèle avec aucune autre variable et ne ressort jamais comme facteur prédictif des performances orthographiques. L'apprentissage implicite peut donc être divisé en une composante « verbale » et en une composante « non verbale ». La première prédit l'orthographe, mais pas la deuxième. L'analyse plus approfondie des performances à la tâche de classification probabiliste montre un effet significatif du niveau scolaire, si l'on considère les blocs 5 à 8. Nous émettons donc l'hypothèse que chez les 6P, il y aurait deux phases d'apprentissage : implicite (blocs 1 à 4), puis déclaratif (blocs 5 à 8). En revanche, chez les 4P, il n'y aurait qu'un type d'apprentissage, celui-ci serait implicite.
Full text
Master (1.1 MB) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
PYTHON, Claudia. Apprentissage implicite et acquisition de l'orthographe. Université de Genève. Maîtrise, 2009. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:2082

673 hits

509 downloads

Update

Deposited on : 2009-06-18

Export document
Format :
Citation style :