en
Scientific article
Open access
French

Puissance de l’image ? Un roi en Éthiopie, en Jamaïque et au-delà (1930-2020)

Published inGradhiva, vol. 35, p. 176-195
First online date2023-02-22
Abstract

Lors du couronnement de Hailé Sélassié à Addis-Abeba en novembre 1930, des photographies ont été prises pour transmettre les fondements de l’idéologie royale éthiopienne. Sur la scène médiatique internationale, le souverain incarnait une représentation alternative du pouvoir politique et un symbole d’indépendance dans l’Afrique colonisée. Cet article analyse la vie politique et sociale de ses portraits aux États-Unis et en Jamaïque. Il questionne leur agentivité dans d’autres contextes culturels, en portant une attention particulière à la matérialité des images, aux discours et pratiques qu’elles ont suscités, en particulier lors de la genèse du mouvement rastafari. Nous soutenons que la photographie a permis de créer des repères visuels partagés de part et d’autre de l’Atlantique, en bouleversant le champ connotatif associé au phénotype noir, en appuyant le renversement symbolique des rapports de domination et en nourrissant la création de nouvelles identités collectives.

fre
Keywords
  • Photographie
  • Ethiopie
  • Vie sociale des images
  • Culture visuelle
  • Anti-colonialisme
  • Jamaïque
  • Identités collectives
  • Harlem
  • Hailé Sélassié
Citation (ISO format)
BONACCI, Giulia, SOHIER, Estelle. Puissance de l’image ? Un roi en Éthiopie, en Jamaïque et au-delà (1930-2020). In: Gradhiva, 2023, vol. 35, p. 176–195. doi: 10.4000/gradhiva.7059
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelPublic
Identifiers
ISSN of the journal0764-8928
8views
3downloads

Technical informations

Creation04/03/2024 10:18:04 AM
First validation04/08/2024 6:46:50 AM
Update time04/08/2024 6:46:50 AM
Status update04/08/2024 6:46:50 AM
Last indexation04/08/2024 6:47:11 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack