UNIGE document Master
previous document  unige:17614  next document
add to browser collection
Title

Étude en IRM fonctionnelle des capacités de régulation émotionnelle de patients souffrant de sclérose en plaques

Author
Director
Denomination Maîtrise universitaire en psychologie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2011
Abstract Nous savons aujourd’hui que les émotions jouent un rôle essentiel pour l’adaptation de l’individu à son environnement, que ce soit pour sa survie ou pour son bien-être dans la vie quotidienne. Elles nous permettent de réagir de manière rapide à un changement survenant autour de nous, de guider nos actions ainsi que nos pensées. De ce fait, une atteinte au contrôle de nos réactions émotionnelles pourrait provoquer des conséquences négatives autant sur le plan individuel que social. Ceci souligne l’importance que chaque individu puisse réguler ses émotions tous les jours, que cette régulation soit automatique – s’effectuant de façon inconsciente, sans que nous n’ayons d’emprise sur elle – ou volontaire, c’est-à-dire aidée par notre réflexion. Beaucoup de recherches se sont penchées sur l’étude de la régulation émotionnelle chez les individus sains. Nous disposons en revanche de moins de données concernant les individus présentant des maladies somatiques ou neurologiques. Les études actuelles ont plutôt traité les capacités de régulation émotionnelle dans des psychopathologies telles que l’anxiété, la dépression ou encore des troubles de la personnalité, tels que les troubles borderline. Dans le cadre de notre recherche, nous nous sommes intéressés à la régulation émotionnelle chez des individus souffrant de sclérose en plaque (SEP), maladie neurologique auto-immune chronique du système nerveux central (SNC). Plus précisément, nous avons étudié les mécanismes cérébraux impliqués dans la capacité de régulation émotionnelle chez ces patients. Cela a été possible de par l’utilisation de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Bien qu’un certain nombre de recherches ait fait le lien entre les troubles affectifs et la SEP – les atteintes affectives faisant partie des difficultés majeures de la SEP au même titre que les atteintes cognitives –, très rares sont celles qui se sont focalisées sur les capacités de régulation émotionnelle des personnes souffrant de cette maladie. De plus, aucune étude ne s’est concentrée sur les mécanismes cérébraux en jeu lors du processus de régulation émotionnelle chez les patients atteints de SEP. Ainsi, pour le moment, seules les capacités de traitement émotionnel, telles que la reconnaissance des expressions faciales émotionnelles, ont été étudiées chez ces personnes. Dès lors, cette recherche ouvrira une nouvelle voie sur des éléments encore méconnus. Afin de pouvoir mettre en évidence les mécanismes de régulation des émotions des patients souffrant de SEP, nous les comparerons à un groupe contrôle d’individus sains.
Full text
Master (2.6 MB) - private document Private access
Structures
Research group Emergence et expression de l'émotion (E3 Lab)
Citation
(ISO format)
PARASKEVOPOULOS, Laura Anne Catherine. Étude en IRM fonctionnelle des capacités de régulation émotionnelle de patients souffrant de sclérose en plaques. Université de Genève. Maîtrise, 2011. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:17614

479 hits

0 download

Update

Deposited on : 2011-11-28

Export document
Format :
Citation style :