UNIGE document Master
previous document  unige:17591  next document
add to browser collection
Title

Développement de la relation entre la mémoire de travail et la complexité syntaxique chez l'enfant de 5 à 12 ans

Author
Director
Denomination Maîtrise universitaire en logopédie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2011
Abstract Au cours du développement langagier, l’enfant acquiert dans un premier temps les structures syntaxiques considérées comme les moins complexes. La complexité syntaxique se définit selon le nombre et la nature des opérations syntaxiques effectuées au sein d’un énoncé. Afin de rendre compte des difficultés précoces à produire des énoncés complexes, Jakubowicz (2007) a proposé son « Hypothèse de Complexité Computationnelle ». Pour cette chercheuse, les enfants présentant un développement langagier typique ou atypique présentent tous un système syntaxique intact. Les difficultés face à la complexité syntaxique rencontrées au cours du développement seraient dues à des limitations au niveau de facteurs externes au langage et plus particulièrement à des limitations au niveau de la mémoire de travail. Ainsi, pour Jakubowicz, les capacités restreintes de la mémoire de travail chez le jeune enfant limiteraient directement ses capacités syntaxiques. Le but de notre travail est de préciser les relations entre la mémoire de travail et la complexité syntaxique au cours du développement. Plus précisément, nous cherchons à trouver une relation prédictive entre ces deux domaines cognitifs. En effet, suivant Jakubowicz, les compétences en mémoire de travail prédiraient les performances syntaxiques chez l’enfant. Pour ce faire nous avons évalué les performances en mémoire de travail et en complexité syntaxique de 48 enfants âgés de 5 à 12 ans. Les compétences de la boucle phonologique de nos sujets ont été appréhendées à l’aide d’épreuves d’empans simples, tandis que des tâches d’empans complexes ont été utilisées pour tester spécifiquement la mémoire de travail. Les habiletés syntaxiques des enfants ont été évaluées en compréhension et en répétition. Un recueil de langage spontané a également été récolté afin d’évaluer la production syntaxique de nos sujets. Nos résultats montrent une nette augmentation des performances de la boucle phonologique, de la mémoire de travail, ainsi que des compétences syntaxiques avec l’âge. Un lien fort entre la mémoire de travail et la complexité syntaxique a également été mis en évidence au sein de nos analyses corrélationnelles. Plus précisément, nos analyses de régression multiple confirment que les capacités de mémoire de travail prédisent les performances syntaxiques au cours du développement. L’hypothèse de Jakubowicz semble donc confirmée à l’éclairage de nos résultats.
Full text
Master (2.7 MB) - public document Free access
Structures
Research group Psycholinguistique
Citation
(ISO format)
DUPLOYER, Aurore. Développement de la relation entre la mémoire de travail et la complexité syntaxique chez l'enfant de 5 à 12 ans. Université de Genève. Maîtrise, 2011. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:17591

539 hits

386 downloads

Update

Deposited on : 2011-11-28

Export document
Format :
Citation style :