en
Doctoral thesis
French

La nouvelle liminale : l’écriture du non-dit chez Annie Saumont

ContributorsHonar, Samaneh
Number of pages298
Imprimatur date2023
Defense date2023
Abstract

En construisant la notion du liminal, empruntée à l’anthropologie, cette thèse s’attache à démontrer un aspect spécifique de certaines nouvelles d’Annie Saumont, nouvelliste majeure de l’époque contemporaine dont les écrits prennent leurs distances par rapport à la forme canonique du genre. S’articulant autour d’une esthétique d’entre-deux, les écrits de de la nouvelliste décrivent les situations changeantes ainsi que les phases transitoires que connaissent les personnages dans un moment significatif de l’existence. Cette pratique entre en rapport avec le non-dit qui revêt différentes formes mimétique, rhétorique, typographique et narrative auprès de la nouvelliste et invite le lecteur à remplir les blancs et narrativiser le récit.

fre
Citation (ISO format)
HONAR, Samaneh. La nouvelle liminale : l’écriture du non-dit chez Annie Saumont. 2023. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:173223
Main files (1)
Thesis
accessLevelPrivate
Secondary files (2)
Identifiers
100views
0downloads

Technical informations

Creation11/18/2023 10:21:15 AM
First validation11/21/2023 12:17:09 PM
Update time11/21/2023 12:17:09 PM
Status update11/21/2023 12:17:09 PM
Last indexation02/01/2024 11:04:31 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack