en
Master
French

L'errance urbaine féminine : la ville et le corps en question

Number of pages123
Master program titleMémoire de géographie politique et culturelle
Imprimatur date2022
Defense date2022-06-15
Abstract

La pratique de l’errance urbaine interroge les rapports de genre structurant l’organisation spatiale et sociale de la ville. Cette pratique engendre une posture particulière en déambulant seul•e en l’absence de but, ce qui entraine une certaine lenteur, et ce particulièrement chez les femmes. En mettant l’accent sur l’approche corporelle, ce travail questionne la possible figure d’une flâneuse en ville. À travers une méthodologie participative et en insistant sur l’expérience sensible, les participantes de cette étude ont été amenées à flâner dans la ville de Genève au préalable d’un entretien « en marche » et de la production d’une carte sensible. Cette expérience immersive a mis en exergue l’enjeu de la disponibilité supposée d’une telle pratique lorsqu’elle est vécue par les femmes, renforçant le sentiment d’insécurité et les malaises dans l’espace urbain. Par conséquent, certaines femmes mettent en œuvre des stratégies d’évitement et d’auto-défense qui recourent à un déploiement spatial et corporel partiel. Ces tactiques défensives corporelles sont investies d’agentivité et d’empowerment, subvertissant de la sorte l’espace de la ville.

fre
Keywords
  • Espace urbain
  • Normes de genre
  • Pratiques spatiales
  • Errance urbaine
  • Corporalité
  • Agentivité
  • Subversion spatiale et corporelle
Citation (ISO format)
PFISTER, Nadège Lisa. L’errance urbaine féminine : la ville et le corps en question. 2022.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelRestricted
Identifiers
  • PID : unige:169839
22views
0downloads

Technical informations

Creation11/16/2022 3:19:55 PM
First validation06/30/2023 7:48:46 AM
Update time06/30/2023 7:48:46 AM
Status update06/30/2023 7:48:46 AM
Last indexation05/06/2024 4:39:04 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack