UNIGE document Master
previous document  unige:16681  next document
add to browser collection
Title

L’apprentissage d’associations visage-prénom à l’aide d’un paradigme d’apprentissage sans erreur couplé à une pré-exposition

Author
De Meo, Rosanna
Director
Denomination Maîtrise universitaire interdisciplinaire en neurosciences
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2011
Abstract Une plainte couramment rapportée par les personnes souffrant de troubles mnésiques, mais également par les personnes âgées, est la difficulté à récupérer le prénom des personnes qu’elles connaissent. Nous avons donc, dans ce travail, investigué ce qui pourrait améliorer l’encodage et la rétention d’associations visage-prénom, à savoir l’expression faciale (visage souriant versus visage neutre), le jugement porté sur le visage (jugement évaluatif versus jugement perceptuel), l’effet de plusieurs tests de récupération différée et l’influence du délai entre l’apprentissage et le sommeil sur la récupération. Nous avons testé un échantillon de sujets sains tout en ayant pour but d’appliquer notre paradigme à la réhabilitation de la mémoire de patients. C’est pourquoi nous parlerons également de patients et de techniques de réhabilitation dans la partie introductive de ce manuscrit. Concernant le rôle de l’expression faciale, Tsukiura et Cabeza (2008) ont récemment investigué son impact sur l’apprentissage d’associations visage-prénom ; leurs résultats ont montré que la mémoire pour l’expression faciale était meilleure pour les visages souriants que pour les visages neutres. Or, dans la vie de tous les jours, la récupération du prénom est plus importante que la récupération de l’expression faciale. C’est pourquoi nous avons utilisé le visage comme indice de rappel pour le prénom et non le contraire comme l’ont fait Tsukiura et Cabeza dans leur étude. Pour le rôle du jugement, Kalla, Downes et Van den Broek (2001) ont montré que la pré-exposition, couplée à un jugement évaluatif, améliore l’encodage d’associations visage-prénom. Nous avons voulu savoir si un jugement perceptuel, c’est-à-dire centré sur un détail du visage plutôt que sur sa globalité, améliore également l’encodage d’associations visage-prénom. Pour l’effet des tests de récupération différée sans feedback, il a été montré que cela augmente la récupération dans différentes tâches expérimentales. Nous avons testé si le fait de présenter plusieurs fois un seul élément de la paire améliore la performance une semaine après la phase d’apprentissage. Enfin, concernant le sommeil, il a été montré qu’il participe à une meilleure consolidation mnésique. Néanmoins, certains auteurs ont montré que le sommeil ne joue pas un rôle central dans la consolidation mnésique et que les mécanismes de la consolidation apparaissent déjà durant la période d’éveil. Dans notre étude, nous avons testé si le sommeil est un facteur important dans l’amélioration de la performance. Dans cette étude, nous avons testé ces différents facteurs avec des sujets contrôles, âgés entre 25 et 35 ans. Notre tâche consiste à apprendre deux listes de 20 associations visage-prénom. Nous avons utilisé pour cela un paradigme d’apprentissage sans erreur couplé à une pré-exposition. Une semaine après la phase d’apprentissage, nous avons testé la performance de nos participants à l’aide de trois tests de récupération différée, chacun effectué à 12 heures d’intervalle. Nos résultats montrent qu’il n’y a ni d’effet principal de l’expression faciale, du jugement et du délai entre l’apprentissage et le sommeil, ni d’effets d’interaction. Par contre, nous avons trouvé un effet principal statistiquement significatif des tests de récupération différée montrant que la présentation d’un élément de la paire améliore la performance d’un test de récupération différée à un autre. Nous suggérons que cette augmentation de la performance reflète la présence d’un effet de reconsolidation et donc un meilleur accès à l’information.
Keywords Mémoire déclarativeApprentissage sans erreurEmotionEffet de reconsolidationSommeil
Full text
Master (1.4 MB) - public document Free access
Structures
Research group Unité de psychologie clinique et neuropsychologie de l'enfant (UPCNE)
Citation
(ISO format)
DE MEO, Rosanna. L’apprentissage d’associations visage-prénom à l’aide d’un paradigme d’apprentissage sans erreur couplé à une pré-exposition. Université de Genève. Maîtrise, 2011. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:16681

378 hits

400 downloads

Update

Deposited on : 2011-07-25

Export document
Format :
Citation style :