UNIGE document Master
previous document  unige:16660  next document
add to browser collection
Title

Etude du phénomène d'interférence dans l'accord sujet-verbe chez l'adulte

Author
Bonnans, Caroline
Director
Denomination Maîtrise universitaire en logopédie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2011
Abstract Les productions langagières des locuteurs sont le lieu d’erreurs d’accord entre le sujet et le verbe dans des phrases contenant un objet interférent, ayant un nombre distinct de celui du sujet (par exemple, *Voilà les filles que le voisin ONT rencontrées). Diverses théories syntaxiques proposent l’idée que lorsque l’objet est en début de phrase, il s’est déplacé au sein de sa structure syntaxique en passant par des positions intermédiaires, non prononcées à l’oral. A quel niveau s’effectue cette interférence dans l’accord ? L’hypothèse des traces intermédiaires (Franck, Soare, Frauenfelder, & Rizzi, 2010) suppose que cette interférence a lieu au niveau des traces intermédiaires de l’objet spécifiquement, tandis qu’une hypothèse alternative d’activation générale, suggère que cette interférence a lieu tout au long du déplacement de l’objet jusqu’à sa position finale. Cette recherche vise à départager les deux hypothèses. Une première expérience étudiait l’interférence au sein de phrases du type « Voilà les médecins que, quand l’enfant A guéri, le père EST allé remercier. », en contrastant deux types de structure : les participants, 24 adultes francophones, accordaient soit le verbe de la proposition principale (EST / SONT), soit celui de l’ajout (A / ONT), avec la procédure de compréhension de présentation visuelle sérielle rapide. Les phrases utilisées contenant des virgules, une seconde expérience, dont le matériel est mélangé à la première, visait à vérifier que les virgules n’isolent pas le traitement de la partie qu’elles contiennent. Les structures manipulées étaient des propositions relatives objet soit restrictives (par exemple, Les assistants que le doyen A / ONT convoqués sont agacé.), soit appositives (par exemple, Mes assistants, que le doyen A / ONT convoqués, sont agacés.). Un effet d’interférence avec l’objet a été trouvé dans l’expérience « Relative Restrictive vs. Appositive », similaire dans les deux conditions, et répliquant diverses recherches précédentes avec un nouveau matériel et une nouvelle procédure. Toutefois, contrairement à nos attentes, aucun effet n’est apparu dans l’expérience « Ajout vs. Principale ». Les résultats ne permettent donc pas de départager les deux hypothèses. Les différents biais possibles pouvant expliquer cette absence d’effet sont discutés, puis une réflexion en perspective d’une recherche future est proposée à la fin de ce travail.
Full text
Master (475 Kb) - public document Free access
Structures
Research group Psycholinguistique
Citation
(ISO format)
BONNANS, Caroline. Etude du phénomène d'interférence dans l'accord sujet-verbe chez l'adulte. Université de Genève. Maîtrise, 2011. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:16660

374 hits

190 downloads

Update

Deposited on : 2011-07-19

Export document
Format :
Citation style :