en
Master
Open access
French

"Prête l'oreille; c'est la voix de la nuit" : le jardin nocturne, espace de la tombée des masques, dans trois Comédies et proverbes d'Alfred de Musset

ContributorsPetrovic, Emili
Number of pages97
Master program titleMaster en langue et littérature françaises avec spécialisation en dramaturgie et histoire du théâtre
Defense date2020-01-31
Abstract

Le succès que rencontrent les comédies mussétiennes ces dernières années n'est pas à prouver, en revanche, la critique a eu tendance, pendant de nombreuses décennies, à classer Musset dans un supposé théâtre truffé de romantisme mièvre et désuet. L'enjeu de ce travail est avant tout motivé par l'envie de redécouvrir son théâtre sous un autre jour, en ayant pour base des points de repères propres à l'analyse littéraire et surtout à l'analyse dramatique: le temps, l'espace et l'action. A partir de l'addition de ces éléments, l'étude des comédies de Musset ouvre de nouveaux horizons d'investigation permettant de refléter des éléments communs à de nombreuses pièces et de lever le voile sur une quête qui se déploie sur l'intégralité de son œuvre dramatique, la quête de vérité.

En faisant le choix de travailler sur trois pièces issues des Comédies et proverbes –à savoir Les Caprices de Marianne (1833), Fantasio (1834) et Il ne faut jurer de rien (1836)– et de les analyser au prisme de la nuit, du jardin et du masque, je propose la thèse suivante: le travail combiné du jardin et de la nuit en tant qu'adjuvants de l'action conduit les personnages dénaturés des pièces à faire face à une certaine forme de tombée des masques, levant le rideau sur leur propre nature qu'ils se voilaient jusqu'alors à eux-mêmes.

Confrontant ainsi la question du paraître au profit de l'être dans une société vouée à ne faire naître que désillusion, Musset fait de son théâtre un espace dramatique où se confrontent des problématiques emblématiques des plus grandes tragédies classiques –on pense par exemple à l'être ou ne pas être shakespearien– tout en faisant intervenir sur scène une subtilité qui lui est propre, la fantaisie. Dès lors, la nuit, le jardin et le masque ne sont pas seulement liés à l'addition du temps, de l'espace et de l'action, mais aussi et surtout, ils deviennent chacun un territoire d'exploration qui met en lumière des thèmes constitutifs du théâtre et du style mussétien, tels que la fantaisie, le romantisme, ou encore le carnaval.

fre
Keywords
  • Théâtre
  • Musset
  • Fantaisie
  • Romantisme
  • Carnaval
  • Nuit
  • Masque
  • XIXe siècle
Citation (ISO format)
PETROVIC, Emili. ‘Prête l’oreille; c’est la voix de la nuit’ : le jardin nocturne, espace de la tombée des masques, dans trois <i>Comédies et proverbes</i> d’Alfred de Musset. 2020.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:164285
145views
159downloads

Technical informations

Creation09/25/2022 5:10:00 PM
First validation09/25/2022 5:10:00 PM
Update time03/16/2023 8:00:46 AM
Status update03/16/2023 8:00:45 AM
Last indexation02/01/2024 8:58:53 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack