en
Doctoral thesis
French

Étude de l'implication de la voie "Hippo" dans les mécanismes pathogéniques de la formation des cicatrices chéloïdes et hypertrophiques chez les humains

ContributorsPetrou, Ilias
Imprimatur date2022-08-08
Abstract

Les chéloïdes et les cicatrices hypertrophiques représentent des réponses tissulaires excessives difficiles à traiter suite aux lésions cutanées et dues à une cicatrisation anormale des plaies. La voie Hippo est associée au raidissement de la matrice extracellulaire, à l'invasion des cellules cancéreuses et à l'angiogenèse. La régulation de l'adhésion cellulaire au cours de la réparation tissulaire est également fondamentale pour la prolifération cellulaire et la production de matrice extracellulaire. Dans cette étude, 107 échantillons de tissus humains ont été analysés (55 chéloïdes, 38 cicatrices hypertrophiques et 14 peau normal non affecté - témoin) par immunohistochimie pour étudier les schémas d'expression des molécules transcriptionnelles impliquées dans la voie hippo et la kinase liée à l'intégrine (ILK), qui est impliquée à la fibrose des tissus et connue pour des interactions de cette voie. YAP, TAZ, Tead4 et ILK ont été trouvés surexprimés dans les chéloïdes par rapport à d'autres tissus. Les composants de la voie Hippo et l’ILK semblent être impliqués dans la physiopathologie de la cicatrisation des plaies et peuvent servir comme cibles pour de nouvelles approches thérapeutiques.

fre
Citation (ISO format)
PETROU, Ilias. Étude de l’implication de la voie ‘Hippo’ dans les mécanismes pathogéniques de la formation des cicatrices chéloïdes et hypertrophiques chez les humains. 2022. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:163093
Main files (1)
Thesis - Avec Imprimatum
accessLevelRestricted
Secondary files (1)
Identifiers
147views
6downloads

Technical informations

Creation09/06/2022 8:16:00 AM
First validation09/06/2022 8:16:00 AM
Update time03/16/2023 7:27:03 AM
Status update03/16/2023 7:27:01 AM
Last indexation02/01/2024 8:42:14 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack